Rechercher
Rechercher

Liban - Élections

Unesco : la partie se joue entre les candidats de la France, de l’Égypte et du Qatar

Les dés sont jetés... Ou presque.
Le premier des cinq tours de vote à bulletin secret des membres du conseil exécutif de l'Unesco pour désigner le nouveau directeur général de l'organisation qui doit remplacer la Bulgare Irina Bokova, après deux mandats de quatre ans, a eu lieu hier place Fontenoy.
Ambiance plutôt chaude du fait de la présence dans la salle du scrutin des 58 membres électeurs dont les pays avaient déjà donné leurs consignes sur ordre de leur gouvernement et groupe respectif ou suite à des tractations.
Sept candidats sont en lice, dont la Libanaise Véra el-Khoury Lacoeuilhe. À l'heure de la proclamation des résultats de ce premier tour, une atmosphère fiévreuse régnait dans le 2e sous-sol du bâtiment de la place Fontenoy. Les résultats du premier tour s'établissent comme suit : Hamad al-Kawari (Qatar) 19 voix ; Mme Audrey Azoulay (France) 13 voix ; Mme Mouchira Khattab (Égypte) 11 voix ; Mme Véra el-Khoury Lacoeuilhe (Liban) 6 voix ; Qin Tang (Chine) 5 voix ; San Chao (Vietnam) 2 voix ; Bilal Bulbuloglü (Azerbaïdjan) 2 voix.
Des tractations dans plus d'une capitale devraient être entreprises dans les prochaines heures dans la perspective des prochains tours. Une certitude semblait se dégager hier : il n'y aura pas de retrait des candidats français, égyptien et qatari. Il reste que la prudence sur ce plan est de mise. En tout état de cause, selon certaines sources, Mme Audrey Azoulay fait figure de favorite, la France ayant mis tout son poids dans la balance pour recueillir des adhésions de dernière minute.


Les dés sont jetés... Ou presque.Le premier des cinq tours de vote à bulletin secret des membres du conseil exécutif de l'Unesco pour désigner le nouveau directeur général de l'organisation qui doit remplacer la Bulgare Irina Bokova, après deux mandats de quatre ans, a eu lieu hier place Fontenoy.Ambiance plutôt chaude du fait de la présence dans la salle du scrutin des 58 membres...

commentaires (3)

C'est une déception pour nous libanais. Le Qatar est il si bon "négociateur" ? (Coupe du monde 2022) pour empocher le nombre le plus élevé des voix à l'UNESCO ? Allez, avec sourire, que le meilleur gagne !

Sarkis Serge Tateossian

21 h 38, le 10 octobre 2017

Tous les commentaires

Commentaires (3)

  • C'est une déception pour nous libanais. Le Qatar est il si bon "négociateur" ? (Coupe du monde 2022) pour empocher le nombre le plus élevé des voix à l'UNESCO ? Allez, avec sourire, que le meilleur gagne !

    Sarkis Serge Tateossian

    21 h 38, le 10 octobre 2017

  • qui a paye le prix de notre politique absurde ? C certainement la candidate malheureuse elle meme.... ET ses supporters quant au Liban, ben C le GRAND PERDANT eternel

    Gaby SIOUFI

    11 h 56, le 10 octobre 2017

  • Loin de toutes les polémiques, Ghassan Salamé, ancien ministre de la Culture au sein du gouvernement de Rafic Hariri, était l'homme qu'il faut à la place qu'il faut. Mais, au Liban, on n'applique jamais ce beau et noble principe, ni aux présidences, ni aux ministères, ni au parlement, ni dans l'administration. Point à la ligne.

    Honneur et Patrie

    10 h 36, le 10 octobre 2017

Retour en haut