X

Moyen Orient et Monde

Quand Trump attise les tensions raciales dans le sport

Éclairage

Un bras de fer oppose le président américain et la NFL dont certains athlètes s'agenouillent pendant l'hymne national.

28/09/2017

L'esprit de guerre qui anime Donald Trump touche aujourd'hui le sport américain. Depuis quelque temps, plusieurs athlètes, notamment de la NFL (National Football League), s'agenouillent pendant l'hymne national, qui retentit avant chaque épreuve sportive aux États-Unis. La raison ?
Dénoncer les violences policières contre les Noirs aux États-Unis. Vendredi dernier, lors d'un rallye dans l'Alabama, le président américain a affirmé que les sportifs refusant de rester debout durant l'hymne national devaient être renvoyés ou suspendus.

Mais cela n'a fait qu'alimenter la controverse. Dès le lendemain, joueurs de football américain et de baseball ont répété le geste. Quelques-uns ont préféré s'abstenir en restant aux vestiaires. Violente réponse de Donald Trump : « En cas d'enfreinte, sortez ce fils de p... du terrain, de suite », avant d'ajouter comme lors de son ancien show télévisé, The Apprentice : « He is fired, fired » (il est congédié).
L'attitude du président américain a par conséquent soulevé la question des divisions raciales dans le sport américain, dominé jusque dans les années 1950 par des joueurs blancs. Dans ce contexte explosif, Trump penche toujours publiquement vers la tranche blanche du pays. Tout en continuant de critiquer la NFL, il envoie des tweets de félicitations à la Nascar, championnat automobile le plus populaire du pays, la comparant à la NFL et soulignant sa « fidélité » au drapeau américain.

Plusieurs célébrités du monde sportif ou autres ont rapidement montré leur solidarité avec les joueurs de la NFL. La star du basket-ball américain, LeBron James, a ainsi affirmé : « C'est le peuple qui dirige ce pays, je ne vais pas laisser un individu, quel que soit son pouvoir, utiliser la plateforme du sport pour nous diviser. » Comme l'a si bien exprimé le Wall Street Journal dans son article « La politisation de tout », tout le monde est perdant dans la bagarre Trump-NFL, et « les démocraties saines possèdent un large espace politique mais gardent aussi une bonne place pour la société civile et la culture qui unifie plus qu'elle ne divise ».

Aujourd'hui, la tension continue de monter. De plus en plus de sportifs et autres s'agenouillent en solidarité avec les athlètes critiqués par Donald Trump, même en dehors des États-Unis. C'est le cas par exemple de footballeurs américains jouant à Londres. Même certains membres du Congrès US ont fait de même avant de débuter leurs discours, et tous les étudiants et les professeurs du département de droit de l'université de Georgetown se sont mis à genoux pour protester contre l'invitation faite au ministre de la Justice, Jeff Sessions, de donner une conférence chez eux, le considérant aussi raciste que Donald Trump. Les athlètes américains qui participeront aux Jeux olympiques d'hiver 2018, en Corée du Sud, en février prochain, ont déclaré que, si cette crise persiste, ils allaient eux aussi s'agenouiller.

Selon un analyste, l'alliance entre les présidents américains et le sport était peut-être la seule tradition bipartisane qui restait pleinement opérationnelle à Washington. Et, la semaine dernière, Trump l'a complètement sapée. Les athlètes refusent à présent l'invitation de se rendre à la Maison-Blanche, et, en retour, il est difficile d'imaginer que le président va être convié à lancer une balle cérémoniale dans un stade du pays.

 

Pour mémoire

Après Washington et Hollywood, Trump s'énerve contre les sportifs

À la une

Retour à la page "Moyen Orient et Monde"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants