Dernières Infos

Les tensions entre Madrid et les indépendantistes catalans gagnent la police

AFP
23/09/2017

Les autorités indépendantistes de Catalogne ont accusé samedi le gouvernement espagnol de prendre en main la police autonome catalane après qu'il a assumé la coordination des opérations pour bloquer le référendum d'autodétermination interdit.
La dispute a fait monter encore d'un cran la tension entre Madrid et la Catalogne, une région divisée entre partisans et adversaires de l'indépendance.
Le procureur général de Catalogne a informé samedi les chefs de la police nationale, de la Guardia civil, et de la police catalane, les Mossos d'Esquadra, que le ministère de l'Intérieur espagnol assumerait la coordination des opérations pour empêcher le référendum prévu le 1er octobre, a indiqué un porte-parole du ministère.
Le gouvernement régional catalan, décidé à tenir ce référendum sur l'indépendance malgré l'opposition de Madrid, a aussitôt annoncé qu'il "n'acceptait pas que le ministère de l'Intérieur prenne le commandement des Mossos d'Esquadra".
Joaquim Forn, chef du département de l'Intérieur dans l'exécutif catalan, a fait savoir dans un tweet qu'il étudiait la possibilité de déposer un recours contre "cette ingérence de l'Etat".
Mais dans une instruction écrite publiée par la presse catalane, la direction des Mossos a fait savoir qu'elle suivrait les ordres du procureur, "comme elle l'a fait tout au long de son histoire".
Madrid a souligné que le gouvernement ne retirait aucune compétence aux Mossos.
Le porte-parole du ministère de l'Intérieur a rappelé qu'à l'inverse, après les attentats jihadistes meurtriers en août dernier en Catalogne, c'est aux Mossos qu'avait été confiée la coordination de toutes les forces de police pour traquer les suspects.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué