Rechercher
Rechercher

Turquie

Un député du principal parti prokurde remis en liberté provisoire

Un tribunal turc a ordonné hier la remise en liberté provisoire dans la journée d'Ayhan Bilgen, un député et porte-parole du principal parti d'opposition prokurde, le Parti démocratique des peuples (HDP), a annoncé la formation.
M. Bilgen, alors porte-parole du HDP, avait été arrêté le 31 janvier, notamment pour des soupçons d'« appartenance à une organisation terroriste » et d'« incitation au crime », selon une responsable du HDP, qui précise qu'il risque jusqu'à 25 ans de prison s'il est condamné à l'issue de son procès. Ces accusations sont liées à une série de manifestations menées en octobre 2014 par les militants prokurdes en soutien aux Kurdes de Syrie menacés par le groupe État islamique. Les affrontements qui avaient émaillé ces protestations avaient coûté la vie à 31 personnes, et le gouvernement tient le HDP pour responsable de ce soulèvement.
Une dizaine de députés et de nombreux cadres du HDP, dont son coprésident Selahattin Demirtas, sont actuellement en détention en Turquie. Ils sont accusés d'appartenir ou d'apporter leur soutien au Parti des travailleurs kurdes (PKK), une organisation classée terroriste par Ankara et ses alliés occidentaux.


Un tribunal turc a ordonné hier la remise en liberté provisoire dans la journée d'Ayhan Bilgen, un député et porte-parole du principal parti d'opposition prokurde, le Parti démocratique des peuples (HDP), a annoncé la formation.
M. Bilgen, alors porte-parole du HDP, avait été arrêté le 31 janvier, notamment pour des soupçons d'« appartenance à une organisation...

commentaires (0)

Commentaires (0)