Dernières Infos

Syrie: assaut pour briser le siège par l'EI de l'aéroport de Deir ez-Zor

AFP
08/09/2017

L'armée syrienne a lancé vendredi un assaut pour tenter de briser le siège imposé par le groupe Etat Islamique (EI) sur l'aéroport militaire de Deir ez-Zor (est).

Les jihadistes encerclaient depuis des années deux enclaves gouvernementales dans Deir ez-Zor, chef-lieu de la province du même nom. Mais l'armée a fait voler en éclats le siège d'une de ces deux poches en s'emparant cette semaine d'une base militaire dans la partie ouest de la ville.
Vendredi, les soldats ont fait mouvement vers la dernière poche assiégée, où se trouve l'aéroport militaire, dans le sud de la cité.

"L'opération pour briser le siège de l'aéroport a commencé (vendredi) à midi", a indiqué une source militaire dans Deir ez-Zor, précisant que des troupes avançaient vers le sud et se battaient dans un vaste cimetière à environ un kilomètre de l'aéroport militaire. "Au sud-ouest de l'aéroport, l'armée a en outre déjà repris la localité d'Al-Choula", situé à environ 40 km de l'aéroport, a-t-elle souligné.
"Cela devrait permettre d'ouvrir une route entre (le secteur gouvernemental de) la ville, l'aéroport militaire et les quartiers de l'est de la ville" tenus par l'EI, a ajouté cette source.
Selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), de très violents raids menées par les aviations russes et syriennes visaient ces secteurs.

Depuis 2014, l'EI a pris le contrôle de vastes étendues de la province de Deir ez-Zor, frontalière de l'Irak et qui recèle d'importantes réserves de pétrole, ainsi que de 60% de la capitale provinciale. Mais les forces gouvernementales avaient réussi, malgré les assauts jihadistes, à conserver l'aéroport militaire et plusieurs quartiers de la ville où vivent 100.000 habitants.

L'aviation syrienne a fait parvenir à plusieurs reprises une assistance aux habitants assiégés mais la situation était devenue de plus en plus difficile en raison des dommages subis par l'aéroport militaire, sous le feu de l'EI.

L'ONU avait également plusieurs fois largué de l'aide depuis avril 2016 mais aucune aide humanitaire n'était parvenue par la route avant vendredi, quand 42 camions de nourriture et de médicaments étaient entrés dans la ville selon le Croissant-Rouge syrien.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Ziyad MAKHOUL

L’édito de Ziyad MAKHOUL

Devoirs de l’homme

Décryptage de Scarlett HADDAD

Aoun déterminé à renvoyer la balle gouvernementale dans le camp du Parlement

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué