Rechercher
Rechercher

Liban - Baabda

Aoun réclame une enquête sur la mort des otages militaires

Le président de la République, Michel Aoun, s’est adressé aux Libanais, hier, à partir du palais de Baabda. Photo ANI

Le président de la République, Michel Aoun, a réclamé hier une enquête afin de déterminer les circonstances dans lesquelles les militaires kidnappés par le groupe État islamique en 2014 ont été tués et de sanctionner les personnes responsables. Les propos de M. Aoun intervenaient dans le cadre d'un message adressé à ses compatriotes depuis le palais de Baabda, à l'occasion du 97e anniversaire de la proclamation du Grand Liban en 1920.
« Nous sommes à la veille du 1er septembre et à la veille du 97e anniversaire de la proclamation du Grand Liban. Ce Liban qui continue à être grand grâce aux valeurs qu'il véhicule et au message qu'il porte », a dit M. Aoun hier. « Par respect pour la vérité et la mort, et pour les familles des militaires, je demande aux autorités concernées de mener l'enquête nécessaire afin de déterminer les responsabilités, de sorte à ce qu'aucune personne innocente ne soit accusée à tort. Seule la vérité nous libérera », a déclaré le chef de l'État, qui a demandé à « faire la lumière sur ce mystère qui plane depuis trois ans ».
« Notre victoire (sur le terrorisme) n'aurait pas été possible sans les sacrifices de grands héros, dont certains sont tombés en martyrs, alors que d'autres ont été blessés et que d'autres encore sont toujours au front », a souligné le chef de l'État, qui avait félicité avant-hier les Libanais pour la « victoire du pays contre le terrorisme ».
« Nous annonçons la victoire du Liban contre le terrorisme et j'offre cette victoire à tous les Libanais », avait déclaré M. Aoun mardi, entouré à Baabda du commandant en chef de l'armée libanaise, Joseph Aoun, et du ministre de la Défense, Yaacoub Sarraf. « Je félicite le commandement de l'armée pour cette réussite », avait-il ajouté, en rendant hommage aux martyrs de l'armée tombés au cours de la bataille contre les combattants de l'EI dans le jurd du Qaa et de Ras Baalbeck. « Nous aurions souhaité célébrer (la victoire) avec vos camarades qui avaient été retenus otages. Notre seul réconfort est que nous les avons trouvés, et connaître leur sort était l'un des objectifs de la bataille, avait dit M. Aoun en s'adressant aux militaires. Le Liban restera fidèle à ses martyrs. »

Le président de la République, Michel Aoun, a réclamé hier une enquête afin de déterminer les circonstances dans lesquelles les militaires kidnappés par le groupe État islamique en 2014 ont été tués et de sanctionner les personnes responsables. Les propos de M. Aoun intervenaient dans le cadre d'un message adressé à ses compatriotes depuis le palais de Baabda, à l'occasion du 97e...
commentaires (4)

Une telle enquête est tout à fait normale dans une démocratie.C'est l'usage tout simplement et le président agit comme il se doit. Il est le garant des institutions. Que personne n'en tire des conclusions hâtives. Comme quoi le Liban a aussi des bons côtés. Vive le Liban et vive notre pays

Sarkis Serge Tateossian

16 h 32, le 01 septembre 2017

Tous les commentaires

Commentaires (4)

  • Une telle enquête est tout à fait normale dans une démocratie.C'est l'usage tout simplement et le président agit comme il se doit. Il est le garant des institutions. Que personne n'en tire des conclusions hâtives. Comme quoi le Liban a aussi des bons côtés. Vive le Liban et vive notre pays

    Sarkis Serge Tateossian

    16 h 32, le 01 septembre 2017

  • OUI ON VEUT UNE ENQUETE CLAIR NET ET PRECISE ET NOUS VOULONS SAVOIR PQ LE HEZB AVAIT REFUSER A L'ARMEE DE NEGOCIER AVEC LES JIHADISTE (BIEN QUE JE SOIS CONTRE) ET QUE MAINTENANT C'EST LUI QUI NEGOCIE AVEC EUX !! OUI NOUS SUIVRONS CELA AVEC MINUTIE !! PS: ET VOS SOLDATS EXECUTER DEVANT LE MUR DE BAABDA PAR L'ARMEE DE ASSAD ON OUBLIE ET ON DEMANDE RIEN !?!?! EN TT CAS POUR MOI FINI DE SE CACHER DERRIERE SON DOIGT POUR MOI LE PRESIDENT DU LIBAN EST BIEN SAMAHET EL SAYYED HASSAN NASRALLAH

    Bery tus

    15 h 49, le 01 septembre 2017

  • CEUX TUES PAR LES TARES AUJOURD,UI... ET CEUX TUES PAR LES SYRIENS HIER, VOS SOLDATS, ON OUBLIE ?

    LA LIBRE EXPRESSION

    12 h 01, le 01 septembre 2017

  • Tu as raison Phare Aoun, les respons1bilites devraient être établies et les fayots qui se cachent parmi nous devraient être punis de la façon la plus radicale , radicale veut dire à la racine . Il est temps que le Liban se débarrasse des ces bactéries internes manipulées par israel aux abois . NOUS SUIVRONS L'AFFAIRE JOUR APRÈS JOUR JUSQU'À CE QUE JUSTICE SOIT FAITE . INSHALLAH .

    FRIK-A-FRAK

    11 h 13, le 01 septembre 2017

Retour en haut