Dernières Infos

Israël prend des mesures pour mettre fin à une grève dans une centrale nucléaire

AFP
13/08/2017

Le gouvernement israélien a approuvé dimanche des mesures d'urgence visant à mettre fin à plusieurs mois d'une grève "perturbatrice" menée par les employés du Centre de recherche nucléaire de Dimona, qui réclament de meilleures conditions salariales.

Israël est considéré comme le seul pays doté de l'arme nucléaire au Moyen-Orient mais entretient l'ambiguïté sur le sujet. La centrale de Dimona est officiellement dédiée à la recherche nucléaire et l'approvisionnement énergétique.

"Le gouvernement a approuvé à l'unanimité la demande du chef de la Commission de l'énergie atomique israélienne de mettre en oeuvre des mesures d'urgence permettant de (...) contraindre les employés à retourner au travail", a indiqué le bureau du Premier ministre dans un communiqué.
Les scientifiques à Dimona ont ralenti leurs activités depuis trois mois après s'être vus refusés une augmentation salariale.

Le ralentissement "a perturbé des activités essentielles pour Israël" et la prise de ces mesures contraignantes est due à "un risque immédiat" pour la production dans la centrale, selon le communiqué.

Ces mesures concernent quelque 50 scientifiques qui devront reprendre la totalité de leurs tâches au cours des trois prochains mois, précise le texte.

Les estimations varient selon les sources, mais Israël possèderait 115 bombes nucléaires, estimait en 2015 l'Institut pour la science et la sécurité internationale basé aux Etats-Unis.

La dissuasion nucléaire est un élément central de la stratégie d'Israël et l'Etat hébreu fait tout son possible pour empêcher que d'autres puissances régionales, à commencer par l'Iran, ne se dotent de l'arme atomique.

L'Iran assure que son programme nucléaire est exclusivement à usage civil.

Retour à la page "Dernières Infos"
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.