Rechercher
Rechercher

Liban - Initiative

Rifi poursuit chez Michel Moawad ses efforts pour unifier l’opposition

Achraf Rifi et Michel Moawad lors de leur rencontre jeudi. Photo ANI

L'ancien ministre de la Justice Achraf Rifi s'est entretenu jeudi avec le chef du Mouvement de l'indépendance, Michel Moawad, au domicile de ce dernier, à Baabda. La discussion a principalement porté sur les derniers développements sur le triple plan politique, économique et social, ainsi que sur les efforts déployés par M. Rifi en vue de structurer une opposition nationale.
La rencontre des deux hommes intervient dans le cadre d'une tournée effectuée par M. Rifi pour rassembler les forces de l'opposition. Il s'est ainsi rendu auprès du chef des Kataëb, le député Samy Gemayel, du chef du Parti national libéral (PNL), le député Dory Chamoun, et de l'ancien président de la République Michel Sleiman.
Des sources proches d'Achraf Rifi indiquent à L'Orient-Le Jour que l'ancien ministre souhaite « regrouper toutes les forces opposées à la mainmise iranienne sur le pays et qui possèdent une vision commune de l'avenir du pays ». « Ce projet ne concerne pas uniquement les partis et formations à caractère strictement politique, mais aussi les organisations de la société civile », ajoutent ces mêmes sources, avant de souligner que M. Rifi entend faire face à « un régime démissionnaire de son devoir souverainiste », et « au démantèlement de l'État face au mini-État ».
Concernant la capacité de cette opposition structurée à briser le carcan politique actuel, les proches de M. Rifi semblent confiants dans le succès de leur projet, estimant que les contacts entre M. Rifi, les Kataëb, le PNL et d'autres acteurs de la vie politique s'inscrivent dans le cadre d'efforts communs qui aboutiront « certainement » à « édifier une opposition forte et bien organisée ».

Le partenariat, souci de Moawad
Si Michel Moawad retrouve Achraf Rifi sur les grands principes de la vie politique, notamment la lutte pour la souveraineté et contre la corruption, il n'empêche que, contrairement à ce dernier, il soutient l'accord de Meerab et le sexennat Aoun, selon des milieux proches du leader zghortiote.
Dans ces mêmes milieux, on s'empresse de préciser que les deux hommes ne sont pas sur la même longueur d'onde concernant leur approche respective de la question du partenariat chrétien entre le Courant patriotique libre et les Forces libanaises. Pour les sources proches de Michel Moawad, « le pays n'est pas encore prêt pour des fronts d'opposition fermés », d'autant que « les alignements politiques ne sont plus rigides ». Il reste que Michel Moawad entretient aussi de « très bonnes relations » avec les formations chrétiennes opposées à l'accord de Meerab, notamment les Kataëb et le PNL, que M. Rifi souhaite associer à son projet, ajoutent ces sources.

L'ancien ministre de la Justice Achraf Rifi s'est entretenu jeudi avec le chef du Mouvement de l'indépendance, Michel Moawad, au domicile de ce dernier, à Baabda. La discussion a principalement porté sur les derniers développements sur le triple plan politique, économique et social, ainsi que sur les efforts déployés par M. Rifi en vue de structurer une opposition nationale.La rencontre...
commentaires (1)

Il sera difficile d'unifier les opposants Dans la vie et l(historique des pays arabes il n'y a jamais eu une union arabe !!!! M. RIFI, il faut créer un parti politique qui attire les libanais à la justice, à la loyauté, à l'honnêteté politique, à la gestion du Liban sans corruption, etc Vous êtes capable de créer et gérer ce parti qui sera digne de notre pays Sinon, Les partis politiques actuels et la milice armée , incluant un certain Berry, n'abandonneront jamais le fromage qui les nourrit

FAKHOURI

14 h 27, le 06 août 2017

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • Il sera difficile d'unifier les opposants Dans la vie et l(historique des pays arabes il n'y a jamais eu une union arabe !!!! M. RIFI, il faut créer un parti politique qui attire les libanais à la justice, à la loyauté, à l'honnêteté politique, à la gestion du Liban sans corruption, etc Vous êtes capable de créer et gérer ce parti qui sera digne de notre pays Sinon, Les partis politiques actuels et la milice armée , incluant un certain Berry, n'abandonneront jamais le fromage qui les nourrit

    FAKHOURI

    14 h 27, le 06 août 2017

Retour en haut