X

Liban

La République en congé jusqu’à la semaine prochaine

La situation

La loi du budget sera incessamment adoptée, a promis le ministre des Finances.

28/06/2017

La République restera pratiquement en vacances jusqu'à la semaine prochaine qui verra se tenir un Conseil des ministres chargé de s'atteler à la mise en application des recommandations prises dans le cadre de la rencontre de Baabda, le 22 juin.

Parmi les décisions prises lors de ce mini-sommet national, qui a réuni les principaux chefs de file, la redynamisation des institutions et de l'exécutif – mobilisé pendant plusieurs mois par l'adoption de la nouvelle loi électorale –, des questions relatives au pacte national et la relance de l'économie.
Place donc à l'action, promet-on après presque un an de paralysie et de tiraillements politiques autour de la réforme électorale notamment. C'est ce qui fera d'ailleurs dire au ministre des Finances, Ali Hassan Khalil (proche collaborateur du président de la Chambre, Nabih Berry), au cours du week-end du Fitr, que la « période politique » s'est achevée au lendemain de l'adoption de la loi électorale. Il a annoncé « le début d'une nouvelle phase d'action » qui se veut prometteuse. Après avoir salué les décisions prises au cours de la rencontre de Baabda autour d'un éventail de sujets aussi vastes que variés, M. Khalil a insisté sur le volet ayant trait à la vie quotidienne des citoyens. « L'étape actuelle suppose que l'ensemble des parties s'engage dans un chantier de travail en vue de répondre aux besoins des citoyens en matière de sécurité et de stabilité sociale économique et politique », a-t-il dit, lors d'une cérémonie dimanche dernier.

 

(Lire aussi : Aïn el-Héloué : bras de fer entre Libanais et Palestiniens au sujet d'un terroriste en cavale)

 

Dès le retour du Premier ministre, Saad Hariri, d'Arabie saoudite, ce dernier devrait appeler à la tenue la semaine prochaine d'un Conseil des ministres. Le gouvernement devrait en principe commencer à définir des feuilles de route concernant chaque ministère en vue de l'exécution de projets vitaux, maintes fois reportés du fait des divisions politiques.

Selon Chant Chinchinian, député FL de Zahlé, les prochains jours seront assurément consacrés à la réactivation du travail de l'exécutif. « Il est important, a-t-il estimé, de ne pas verser de nouveau dans la politique d'obstruction, celle qui a prévalu tout le long du mandat de l'ancien chef de gouvernement Tammam Salam. » Le député a cependant tablé sur l'existence actuellement d'une « entente implicite sur la nécessité d'éviter l'obstruction ».

Le président de l'Assemblée, Nabih Berry, devrait pour sa part incessamment convoquer une réunion parlementaire, probablement à la mi-juillet, selon M. Chinchinian, pour vaquer à l'adoption de textes prioritaires. À leur tête, l'adoption de la loi du budget, qui sera immédiatement suivie de l'adoption de la grille des salaires, si l'on en croit Ali Hassan Khalil.

 

(Lire aussi : Ninette Kelley : Connecter l'humanitaire au développement)

 

« Nous aspirons à finaliser le plus vite possible, dès la fin du Fitr, la loi du budget afin qu'elle puisse être un prélude à l'adoption de la grille des salaires », a déclaré M. Khalil, sans toutefois préciser comment le problème du financement de cette grille, non prévue dans le budget, sera assuré. Également optimiste à ce propos, M. Chinchinian est convaincu que l'échelle des salaires sera en effet adoptée « à l'heure où prévaut une entente politique ».

Selon lui, la manière d'assurer les revenus pour le financement de la grille des salaires est de mettre un terme à la dilapidation et d'activer la lutte contre la corruption.

 

Lire aussi

La Banque mondiale approuve un projet de financement de 150 millions de dollars

Aoun appelle à la solidarité entre les différentes confessions

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Remy Martin

Pour quoi faire ? Cette Republique(?) est en conge depuis des decenies ...

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

SE PRENNENT-ILS POUR LA REPUBLIQUE ? OH... QUELLE PRETENTION BURLESQUE !

OPTION POTION

Merci de nous annoncer que le congé prendra enfin fin, la semaine prochaine ...lol.

FAKHOURI

Les pauvres, ils tellement travaillé ???!!!!
les réunions trop nombreuses, palabres et pause café ça fatigue !!!!

Dernières infos

Les signatures du jour

Commentaire de Anthony SAMRANI

Échec au roi...

Le Journal en PDF

Les articles les plus

Impact Journalism Day 2018
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué