Dernières Infos

Attaque près d'une mosquée à Londres: les médias révèlent l'identité du suspect

AFP
19/06/2017

Darren Osborne, 47 ans, père de quatre enfants, a été identifié lundi par des médias britanniques comme le suspect arrêté par la police après avoir foncé à bord d'une camionnette contre des fidèles musulmans près de la mosquée de Finsbury Park à Londres.

Il aurait grandi à Weston-Super-Mare, une ville côtière de l'ouest de l'Angleterre, d'après la BBC.
Le secrétaire d'État à la sécurité Ben Wallace a indiqué sur BBC Radio 4 que le suspect "n'était pas connu" des services de police.
Il est détenu "pour avoir commis, préparé ou incité à un acte de terrorisme, y compris le meurtre et la tentative de meurtre", a précisé Scotland Yard dans un communiqué.

Dans la soirée, la police menait une perquisition dans une propriété du quartier de Pentwyn, au nord de Cardiff (Pays de Galles), a constaté un photographe de l'AFP, qui a obtenu confirmation auprès d'une voisine que la maison appartient bien à Darren Osborne.

La révélation de son identité a troublé bon nombre d'habitants dans le voisinage.
"J'étais encore dans sa cuisine hier, je chantais avec ses enfants", a indiqué à l'agence Press Association Khadijeh Sherizi, qui habite la maison voisine. "Quand j'ai entendu la nouvelle, je me suis dit +Oh, mon Dieu!+. Il a des enfants. Il me paraissait poli et agréable. Je ne peux pas y croire".

Saleem Naema, un musulman de 50 ans, lui aussi voisin de M. Osborne, a eu une réaction similaire. "Je le connais. Ça fait cinq ans que j'habite ici. Quand j'avais besoin de quelque chose, il venait", a-t-il confié.

L'agression s'est produite dans la nuit de dimanche à lundi près de la mosquée de Finsbury Park, dans le nord de Londres. Le suspect, au volant d'une camionnette blanche, a foncé sur les piétons qui sortaient pour la plupart d'un service religieux, après l'Iftar, la rupture du jeûne du ramadan.
Onze personnes, issues de la communauté musulmane, ont été blessées lors de cette attaque, a précisé la police.
Un homme est décédée sur place, mais pour Scotland Yard, il est "trop tôt" pour dire si sa mort est lié ou non à l'attentat. Il recevait de premiers soins après un malaise lorsque le véhicule a fauché la foule.

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les signatures du jour

Citoyen grognon de Anne-Marie El-HAGE

Abrogation, dites-vous ?

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.