Dernières Infos

Golfe: Moscou appelle au dialogue entre le Qatar et ses voisins

AFP
10/06/2017

La Russie a appelé samedi au dialogue entre le Qatar et ses voisins du Golfe, proposant son aide pour résoudre la crise, alors que le chef de la diplomatie russe rencontrait son homologue qatari.

"Nous avons observé avec inquiétude les nouvelles de cette escalade", a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov à l'ouverture d'une rencontre à Moscou avec le ministre qatari des Affaires étrangères, cheikh Mohamed ben Abderrahmane Al-Thani.

"Nous ne pouvons pas nous satisfaire d'une situation où les relations entre nos partenaires se détériorent. Nous sommes favorables à la résolution de tout désaccord par (...) le dialogue", a-t-il ajouté.

La Russie est "prête à tenter de faire tout ce qui est en son pouvoir" pour aider à résoudre la crise, a poursuivi M. Lavrov, estimant "nécessaire" l'unité pour combattre le "terrorisme".

Durant sa rencontre avec M. Lavrov, M. Al-Thani a qualifié les mesures prises contre son pays d'"illégales". Son pays avait dénoncé la rupture des relations par l'Arabie saoudite et ses alliés comme une décision "sans fondement".

M. Al-Thani avait effectué vendredi une visite-surprise en Allemagne avant de se rendre à Moscou. Le Qatar est en quête de soutiens à l'étranger pour éviter d'être isolé sur la scène diplomatique après le choc le 5 juin de la rupture des relations par l'Arabie saoudite et ses alliés.

Ces pays l'accusent d'entretenir des liens avec "des organisations terroristes et des groupes sectaires cherchant à déstabiliser la région, parmi eux les Frères musulmans, Daech (acronyme en arabe du groupe Etat islamique) et Al-Qaïda". Ils lui reprochent également un rapprochement avec l'Iran chiite.
Bahrein, l'Egypte, l'Arabie saoudite et les Emirats arabes unis ont rompu leurs relations diplomatiques avec le Qatar et lui ont imposé de sévères restrictions aériennes et maritimes. L'Arabie saoudite a fermé sa seule frontière terrestre par laquelle transite 40% de son approvisionnement alimentaire.

La Russie avait rejeté mercredi des accusations de médias américains imputant à des hackers russes un piratage de l'agence de presse du Qatar juste avant cette crise. Les autorités du Qatar avaient affirmé fin mai avoir été victimes de "hackers" qui avaient publié sur le site internet de l'agence de faux propos attribués à l'émir cheikh Tamim ben Hamad Al-Thani et rompant avec le consensus régional sur plusieurs sujets sensibles dont l'Iran.

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les signatures du jour

L’édito de Ziyad MAKHOUL

Dabké avec Bachir

Commentaire de Scarlett HADDAD

Retour sur un passé douloureux...

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.