Arrêt sur image

Premier dimanche des Rameaux à Qaraqosh depuis l’éviction de l’EI

Ahmad Gharabli/AFP

Plusieurs centaines de chrétiens ont célébré hier à Qaraqosh, en Irak, la première fête des Rameaux depuis l'éviction en octobre du groupe État islamique de cette ville. Les fidèles se sont rassemblés en l'église Tahira el-Kubra pour la messe, avant la procession traditionnelle du dimanche des Rameaux au cours de laquelle ils ont arboré chacun une branche de palme, en mémoire de l'entrée triomphale de Jésus à Jérusalem, selon la tradition évangélique. « Dieu merci, nous avons pu revenir dans nos villes et églises après deux ans », s'est réjoui Aby Naymat Anay, un prêtre.
Qaraqosh, qui compte quelque 50 000 habitants chrétiens, a été libérée de l'EI en octobre, après deux ans et demi sous le joug des jihadistes qui l'avaient conquise durant leur vaste offensive de l'été 2014. Avant cette date, la ville était la plus grande agglomération chrétienne d'Irak. La ville est aujourd'hui considérée comme sûre, mais elle reste quasiment déserte. La messe et la procession des Rameaux ont été sécurisées par les Unités de protection de la plaine de Ninive (NPU), une petite milice chrétienne assyrienne, chargée de protéger la ville. L'archevêque de Mossoul, Yohanna Petros Mouche, est revenu dans la ville, la semaine dernière, mais, si la sécurité est revenue, les habitants affirment qu'un retour à la normale est impossible, faute de services de base et de moyens nécessaires pour réparer leurs maisons.


Plusieurs centaines de chrétiens ont célébré hier à Qaraqosh, en Irak, la première fête des Rameaux depuis l'éviction en octobre du groupe État islamique de cette ville. Les fidèles se sont rassemblés en l'église Tahira el-Kubra pour la messe, avant la procession traditionnelle du dimanche des Rameaux au cours de laquelle ils ont arboré chacun une branche de palme, en mémoire de...

commentaires (0)

Commentaires (0)