Dernières Infos

Propagande russe "dopée aux stéroïdes", accuse un sénateur US

Reuters
30/03/2017

Un influent sénateur démocrate a accusé jeudi la Russie d'avoir mis en place "une propagande dopée aux stéroïdes" sur internet et par le biais de cyberattaques afin de peser sur la campagne présidentielle aux Etats-Unis l'an dernier.

"Je ne vais pas préjuger du résultat de nos investigations", a prévenu le sénateur Mark Warner, de la commission du Renseignement du Sénat américain qui enquête sur les possibles ingérences russes dans la campagne en faveur de Donald Trump.

Mais, a-t-il ajouté lors d'une audition publique, "nous cherchons à déterminer s'il y a vraiment eu le feu, et jusqu'à présent il y a beaucoup, beaucoup de fumée".

Quatre commissions sénatoriales, au moins, se penchent actuellement sur les soupçons d'intervention de la Russie dans la campagne et sur les relations que l'entourage de Donald Trump aurait pu nouer avec Moscou. La semaine dernière, le FBI a confirmé qu'il enquêtait lui aussi sur ce dossier.

Le Kremlin a balayé ces allégations et Donald Trump lui-même a estimé que tout cela avait été alimenté par les Démocrates, jugés mauvais perdants après la défaite de Hillary Clinton.

Le sénateur Warner, qui a travaillé dans l'informatique avant d'entrer en politique, a expliqué que les moyens employés par les Russes pour pirater des serveurs et propager de fausses nouvelles étaient très perfectionnés.

"La propagande russe 'dopée aux stéroïdes' visait à contaminer les conversations à l'échelle nationale en Amérique", a-t-il résumé.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué