Moyen Orient et Monde

Drapeau kurde à Kirkouk : Ankara dénonce des « mesures unilatérales »

Le gouvernement turc a condamné hier la décision « unilatérale » du conseil provincial de Kirkouk, région multiethnique dans le nord de l'Irak, d'approuver l'érection d'un drapeau kurde sur les bâtiments gouvernementaux.
Le conseil provincial de Kirkouk avait approuvé mardi à la majorité cette mesure, grâce aux 25 voix des conseillers kurdes, les 16 conseillers arabes et turkmènes n'ayant pas participé au scrutin. « Nous estimons que le vote de l'administration provinciale n'est pas une bonne chose », a réagi le chef de la diplomatie turque, Mevlüt Cavusoglu, lors d'un entretien avec la chaîne publique TRT.
Le gouvernement turc et Massoud Barzani entretiennent de bonnes relations, mais Ankara s'oppose au passage de Kirkouk sous pavillon kurde, au motif que de nombreux Turkmènes, ethniquement proches des Turcs, vivent dans cette province. Le Kurdistan s'est constitué en région autonome aux termes de la Constitution irakienne de 2005, et son dirigeant Massoud Barzani milite pour l'organisation d'un référendum d'autodétermination.
« Nous soutenons l'intégrité territoriale de l'Irak et de la Syrie », a rappelé le chef de la diplomatie turque, hier.


Le gouvernement turc a condamné hier la décision « unilatérale » du conseil provincial de Kirkouk, région multiethnique dans le nord de l'Irak, d'approuver l'érection d'un drapeau kurde sur les bâtiments gouvernementaux.
Le conseil provincial de Kirkouk avait approuvé mardi à la majorité cette mesure, grâce aux 25 voix des conseillers kurdes, les 16 conseillers arabes et...

commentaires (0)

Commentaires (0)