Dernières Infos

France 2017 : Macron juge Fillon incapable de mener son projet économique

Reuters
29/03/2017

François Fillon n'est plus en mesure de demander aux Français les efforts que son programme économique suppose, estime Emmanuel Macron dans un entretien à l'hebdomadaire Le Point.

Le candidat d'En Marche !, en tête des intentions de vote pour le second tour de la présidentielle, assure que son plan d'économies est solide, alors que les 100 milliards d'euros promis par son concurrent relèvent d'une "manipulation".

Les 60 milliards d'euros de son propre programme, "c'est le bon dosage", déclare Emmanuel Macron dans cet entretien publié mercredi sur le site internet du magazine. "On ne peut (...) pas faire plus d'efforts tant qu'on n'aura pas une véritable visibilité sur les politiques macroéconomiques de la zone euro."

L'ancien ministre de l'Economie critique l'analyse de son programme faite par le cabinet économique COE-Rexecode, qui juge qu'il ne permettra pas de tenir sa promesse de respecter les règles européennes de déficit public.

"Leur proximité avec le patronat a visiblement diminué leur objectivité", dit-il. "Ce n'est pas un chiffrage scientifique, mais un argumentaire politique."

Quant au programme de François Fillon, "une telle austérité ne tient pas, surtout qu'il a détricoté plusieurs de ses propres mesures", déclare Emmanuel Macron, citant les économies sur la fonction publique, la santé et les collectivités territoriales.

"Le candidat des Républicains est dans la manipulation, parce qu'il n'est pas en mesure de réaliser ses économies", dit-il. Et, en référence aux affaires qui perturbent la campagne de son concurrent, il ajoute : "François Fillon n'est désormais plus en mesure de demander des efforts à qui que ce soit."

Dans l'enquête sur les emplois présumés fictifs de sa famille, François Fillon a été mis en examen pour détournement de fonds publics, complicité et recel de détournement de fonds publics, complicité et recel d'abus de bien sociaux, et manquements aux obligations de déclaration à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique. L'enquête a ensuite été élargie aux chefs d'escroquerie aggravée et de faux et usage de faux.

Emmanuel Macron estime que ramener le déficit public sous la limite européenne de 3% du PIB cette année comme la France s'est engagée à le faire "est toujours tenable".

"Si je suis élu, je ne ferai ni cadeaux fiscaux, car cela casserait la confiance des partenaires européens, ni correction du déficit en 2017 avec des mesures d'économies ou des impôts supplémentaires, car cela casserait celle des acteurs économiques. Je m'y engage."

Emmanuel Macron ajoute que s'il l'emporte le 7 mai, "dès l'été, je lancerai les trois premières (réformes, NDLR) : celle de l'éducation, avec la division par deux du nombre d'élèves par classe de CP dans les territoires les plus en difficultés (REP+), dès septembre 2017. Celle du droit du travail et celle du chômage et de la formation seront votées à l'automne"

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Tractations gouvernementales : retour à la case départ

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

"La révolution en marche". Rejoignez maintenant la communauté des abonnés en vous abonnant dès 1$

Je poursuis la lecture

4

articles restants