Dernières Infos

Russie : nouvelle protestation des chauffeurs routiers contre une taxe

Des centaines de chauffeurs routiers russes protestaient mercredi contre une taxe en restant à l'arrêt le long des autoroutes, principalement dans la partie européenne du pays, a indiqué mercredi à l'AFP le coordinateur de ce mouvement de protestation, Mikhaïl Kourbatov.

Des montagnes de l'Oural à la région du Daguestan (sud), des centaines de camions sont à l'arrêt depuis lundi, stationnés sur les bords des autoroutes, et refusent d'acheminer les marchandises, notamment vers des magasins d'alimentation.

Les chauffeurs exigent la suppression d'un système de localisation par satellite des camions de plus de 12 tonnes permettant de collecter des redevances kilométriques, selon M. Kourbatov, qui représente l'Union russe des transporteurs. Ce système, nommé Platon et en vigueur depuis novembre 2015, avait déjà suscité la grogne de centaines de chauffeurs routiers dans une vingtaine de régions russes.

Au Daguestan, république du Caucase russe où le transport routier représente une part importante de l'activité économique, quelque 95% des chauffeurs routiers participent à ce mouvement, a précisé M. Kourbatov.
Ils sont également plus de 200 à participer à Saint-Pétersbourg (nord-ouest), 170 à Tioumen (Oural). D'autres se sont aussi mobilisés à Nijni- Novgorod (centre), Mourmansk (nord-ouest), Vladivostok (Extrême-Orient) ou encore Krasnodar (sud), d'après M. Kourbatov. M. Kourbatov n'a pas précisé si le mouvement de contestation était également suivi à Moscou.

Organisé sous le slogan "On ne peut plus vivre comme ça!", ce mouvement de protestation est "illimité et durera jusqu'à ce que toutes nos demandes soient satisfaites", a-t-il assuré. "Tout le monde est prêt à défendre ses droits jusqu'au bout", a souligné l'Union russe des transporteurs dans un communiqué.

A la différence des protestations de 2015 où les chauffeurs construisaient des barrages et menaient des opérations escargots sur les autoroutes, le mouvement actuel "est bien moins spectaculaire, mais non moins important", soulignent ses organisateurs.

Une trentaine de militants du mouvement, parmi lesquels le président de l'Union russe des transporteurs Andreï Bajoutine, ont été interpellés par la police juste avant le lancement de la campagne lundi, indiqué l'organisation OVD-Info, spécialisée dans la surveillance des manifestations. Certains ont été condamnés à plusieurs jours de prison pour ne pas avoir obéi aux injonctions de la police, tandis que d'autres ont été relâchés.

De tels mouvements de contestation sont exceptionnels en Russie depuis les manifestations, durement réprimées, ayant précédé le retour de Vladimir Poutine au Kremlin début 2012.


Des centaines de chauffeurs routiers russes protestaient mercredi contre une taxe en restant à l'arrêt le long des autoroutes, principalement dans la partie européenne du pays, a indiqué mercredi à l'AFP le coordinateur de ce mouvement de protestation, Mikhaïl Kourbatov.

Des montagnes de l'Oural à la région du Daguestan (sud), des centaines de camions sont à l'arrêt...