Dernières Infos

Un Russe extradé de Finlande plaide coupable aux Etats-Unis

Un ressortissant russe qui avait été extradé de Finlande vers les Etats-Unis en janvier 2016 a plaidé coupable mardi de fraude informatique, a annoncé le ministère de la Justice (DoJ).

Maxim Senakh, 41 ans, a plaidé coupable d'avoir enfreint la loi américaine sur le piratage informatique. Sa peine sera prononcée en août.
Il avait été inculpé en janvier 2015 puis arrêté par les autorités finlandaises alors qu'il était venu passer des vacances dans ce pays et ensuite extradé vers les Etats-Unis.

Son arrestation avait provoqué les protestations du ministère russe des Affaires étrangères, qui s'était également opposé à l'époque à toute extradition vers les Etats-Unis.

Selon l'acte d'accusation, Maxim Senakh a utilisé un malware appelé "Ebury" pour infecter des dizaines de milliers d'ordinateurs dans le monde et aux Etats-Unis et capter du trafic internet afin de dégager des revenus par le biais de "clics" fictifs sur des publicités.

Ce genre de fraude est connu sous le nom de "botnet" ou "Zombie army" et peut également être utilisé pour faire saturer des centres serveurs.


Un ressortissant russe qui avait été extradé de Finlande vers les Etats-Unis en janvier 2016 a plaidé coupable mardi de fraude informatique, a annoncé le ministère de la Justice (DoJ).


Maxim Senakh, 41 ans, a plaidé coupable d'avoir enfreint la loi américaine sur le piratage informatique. Sa peine sera prononcée en août.
Il avait été inculpé en janvier 2015 puis...