Dernières Infos

Des enquêteurs travaillent sur l'explosion du 17 mars à Mossoul

Des enquêteurs sont arrivés à Mossoul pour déterminer si une frappe de la coalition conduite par les Etats-Unis est à l'origine de l'effondrement d'un immeuble ou si le drame est imputable à l'organisation Etat islamique, a annoncé mardi un commandant de l'armée américaine.

Depuis l'explosion, qui s'est produite dans le quartier d'Al-Jadida, dans l'ouest de Mossoul, plusieurs bilans contradictoires ont été dressés. L'un fait état de 61 corps retirés des décombres du bâtiment, un autre évoque près de 240 morts.

L'arme irakienne accuse des djihadiste d'avoir truffé l'immeuble d'explosifs afin de provoquer des pertes civiles, mais certains témoins affirment que le bâtiment s'est effondré après une frappe aérienne de la coalition qui a enseveli de nombreuses familles dans les décombres.

Si le bilan le plus lourd était confirmé, il serait le plus élevé à mettre au passif des forces armées américaines depuis l'invasion de 2003.

Après avoir rencontré le Premier ministre irakien Haïdar al-Abadi et son ministre de la Défense lundi soir, le général américain Mark Milley a confirmé que des frappes avaient été menées sur ce quartier et dans ses environs le jour du drame mais il n'a pas été en mesure de préciser si elles avaient fait des victimes.

"Il est tout à fait possible que Daech ait fait exploser cet immeuble pour faire accuser la coalition et retarder l'offensive à Mossoul", a déclaré le général américain.

"Il est possible que la frappe de la coalition soit à l'origine (de l'effondrement). Nous ne le savons pas, il y a des enquêteurs sur le terrain.


Des enquêteurs sont arrivés à Mossoul pour déterminer si une frappe de la coalition conduite par les Etats-Unis est à l'origine de l'effondrement d'un immeuble ou si le drame est imputable à l'organisation Etat islamique, a annoncé mardi un commandant de l'armée américaine.


Depuis l'explosion, qui s'est produite dans le quartier d'Al-Jadida, dans l'ouest de Mossoul, plusieurs...