Dernières Infos

Israël au cœur des débats au Conseil des droits de l'Homme de l'Onu

AFP
20/03/2017

Un Rapporteur spécial de l'ONU a accusé lundi, devant le Conseil des droits de l'Homme, Israël "d'assujettir" les Palestiniens, les Etats-Unis dénonçant eux un "agenda biaisé" du Conseil contre l'Etat hébreu.

Le Rapporteur spécial de l'ONU sur les territoires palestiniens occupés, le Canadien Michael Lynk, estime en outre qu'Israël a intensifié la répression à l'encontre des défenseurs des droits de l'Homme.
Michael Lynk a présenté son rapport au Conseil lors d'une réunion spécifique sur Israël, dans le cadre du point 7 de l'agenda du Conseil.

Israël est le seul pays avec un point fixe (le point 7) à l'ordre du jour de chaque session du Conseil (trois fois par an).
Israël et leur principal allié, les Etats-Unis, ont dénoncé à de multiples reprises cet "agenda biaisé" du Conseil, boycottant les débats.

Le 15 mars, le secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson, dans une lettre à huit groupes de défense des droits humains, a encore indiqué que les États-Unis poursuivront leur "objection forte et de principe à l'égard de l'agenda biaisé du Conseil contre Israël".

Dans un communiqué publié lundi, le département d'Etat américain a promis que les Etats-Unis allaient "voter contre toute résolution" présentée dans le cadre du point 7 de l'agenda.
L'Union européenne a condamné les pertes en vies humaines de part et d'autre, mais s'est aussi dite préoccupée par le fait que le mandat du Rapporteur se limitait à "enquêter sur les violations commises par Israël" et a estimé qu'un point spécifique sur Israël dans l'agenda du Conseil n'était pas nécessaire.

Ces débats interviennent alors qu'une responsable des Nations unies, Rima Khalaf, a présenté vendredi sa démission après que le patron de l'Onu Antonio Guterres lui a demandé de retirer un rapport accusant Israël d'imposer aux Palestiniens des conditions pouvant s'apparenter à l'apartheid.

Deux jours auparavant, les Etats-Unis avaient réclamé le retrait du rapport, se disant "outrés" par le texte.
M. Guterres a accepté la démission de Mme Khalaf, secrétaire exécutive de la Commission économique et sociale pour l'Asie occidentale, mais démenti qu'elle soit le résultat de pressions américaines.
Lundi, le bureau du Secrétaire général de l'ONU a présenté de son côté son rapport annuel sur les territoires palestiniens, concluant à la persistance des "violations chroniques des droits de l'Homme par toutes les parties".

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1 / 1

Les signatures du jour

Un peu plus de Médéa AZOURI

Nous sommes un peuple de mer(de)

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.