X

Campus

Samer el-Hajjar ou l’art du marketing

Portrait

Ce jeune titulaire d'un doctorat en marketing de l'Université de Strasbourg débute sa carrière d'enseignant au Liban et publie son premier ouvrage de vulgarisation intitulé « 50 Short Stories and Examples : Explaining Basic Concepts in Marketing ».

Carole AWIT | OLJ
03/02/2017

Il est encore adolescent quand Samer el-Hajjar commence à être attiré par le marketing. Encouragé par son frère aîné qui s'est spécialisé dans ce domaine, il s'engage alors à son tour dans ces études qui le passionnent et dans lesquelles il ne tarde pas à exceller. Après une licence en marketing de l'Université Libanaise, Samer el-Hajjar décide de poursuivre son parcours académique en France où il obtient un master en marketing de l'Université de Rennes 1, et soutient avec succès, en septembre dernier, sa thèse de doctorat intitulée : « Compréhension de la contestation de la publicité environnementale : principes et conséquences » à l'Université de Strasbourg. Malgré un début de carrière dans l'enseignement académique en France, le jeune homme retourne, motivé, au pays du Cèdre. « J'ai choisi de rentrer au Liban afin d'y développer mes compétences professionnelles, les mettre au service des autres et, en y apportant ma contribution, permettre à mon pays de se développer », explique le jeune homme qui pense qu'un Libanais déterminé est capable de faire une belle carrière dans son pays. Âgé de tout juste 27 ans, Samer el-Hajjar travaille comme consultant pour diverses start-up et entreprises, et enseigne actuellement à l'Université de Balamand et à l'Université arabe de Beyrouth (BAU). Celui qui adore se consacrer à la recherche et à l'enseignement pense que son jeune âge est un atout auprès des étudiants qui, note-t-il, « apprécient le dynamisme et les nouvelles techniques d'apprentissage qu'adoptent souvent les jeunes enseignants ».

Un premier ouvrage
Partager ses savoirs, Samer el-Hajjar ne cherche pas seulement à le faire avec ses étudiants. Enthousiaste à l'idée d'atteindre un public plus large, il consacre presque un an à la rédaction de son premier ouvrage 50 Short Stories and Examples : Explaining Basic Concepts in Marketing pour initier les lecteurs à la discipline qu'il affectionne tant. Dans ce livre de 100 pages rédigé en anglais qu'il vient de publier, le jeune enseignant reprend, de façon concise, les principes de base du marketing. Disponible dans les grandes librairies sur le site web de l'auteur et sur certaines plateformes de téléchargement légal, cet ouvrage de vulgarisation permet au lecteur de comprendre, par le biais de courtes histoires illustrées à l'aide d'exemples concrets, ce qu'est le marketing. Si l'ouvrage s'adresse d'abord aux étudiants de cette discipline pour leur faciliter la compréhension de certains concepts qu'ils doivent acquérir au cours de leur formation, le contenu pourrait intéresser tout autant les jeunes qui sont issus de filières différentes que les personnes engagées dans la vie active comme les cadres, ingénieurs, professeurs, médecins, chefs de projet, etc. L'auteur adopte délibérément un style fluide s'éloignant de la complexité des ouvrages théoriques pour rendre le propos accessible au grand public. « J'ai voulu parler de choses qui intéressent la nouvelle génération afin qu'elle puisse y puiser des informations utiles et comprendre les principes de base du marketing facilement. Dans cet ouvrage, je ne m'adresse pas à une élite mais je cherche à vulgariser les savoirs et à les illustrer avec des exemples tirés du quotidien. » Selon lui, le marketing est au cœur de notre vie quotidienne, il entre en scène dans notre travail et dans notre vie sociale, même si nous ne nous en rendons pas forcément compte. Encouragé par le succès de son livre qu'il considère comme un guide du marketing, Samer el-Hajjar développe actuellement son prochain ouvrage sur le marketing des partis et mouvements politiques. « Le marketing est un facteur-clé dans le succès d'un parti ou d'une campagne électorale, et j'ai choisi de développer cette problématique dans mon prochain ouvrage », conclut le jeune homme qui espère aller à la rencontre d'un public plus large avec lequel il pourra partager son savoir.

À la une

Retour à la page "Campus"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Affaire des tunnels : en attendant le rapport de la Finul...

Un peu plus de Médéa AZOURI

Maman a (rarement) tort

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué