Rechercher
Rechercher

Moyen Orient et Monde - Yémen

Deux marins saoudiens tués dans une audacieuse attaque navale des rebelles

Les forces gouvernementales et les houthis auraient procédé à un échange de prisonniers.

Deux marins saoudiens ont trouvé la mort dans une attaque navale particulièrement audacieuse, revendiquée par les rebelles yéménites houthis, contre une patrouille saoudienne en mer Rouge, ont rapporté hier les deux parties.
Trois embarcations des rebelles ont attaqué une frégate saoudienne à l'ouest de la ville portuaire de Hodeida, contrôlée par les houthis, a indiqué la Coalition arabe sous commandement saoudien qui intervient au Yémen en soutien aux forces progouvernementales, sans toutefois préciser quand l'incident s'est produit. Bien que la frégate saoudienne ait « traité » la menace posée par les bateaux des rebelles, l'un d'eux « a heurté l'arrière du navire et a explosé, provoquant un incendie » qui a été maîtrisé par l'équipage, selon un communiqué de la Coalition arabe. L'incident a occasionné la mort de deux marins saoudiens et trois autres ont été blessés, d'après la Coalition, qui souligne que la frégate saoudienne a pu reprendre ses patrouilles. Dans son communiqué, la Coalition affirme que l'utilisation par les rebelles du port de Hodeida « pour mener des attaques terroristes est un grave développement de nature à affecter la navigation internationale » près du détroit de Bab al-Mandeb, qui relie l'océan Indien et la mer Rouge.
Parallèlement, dans une vidéo présentée comme celle de l'attaque et mise en ligne sur le site de la chaîne de télévision des rebelles, al-Masirah, on voit la poupe d'un navire de guerre exploser dans une grande boule de feu. Dans un communiqué, les houthis ont revendiqué l'attaque, sans préciser par quel moyen elle a été menée. La frégate saoudienne a été « touchée avec précision après une opération de surveillance poussée au large de la côte occidentale » du Yémen, a déclaré un responsable rebelle.
En outre, les forces gouvernementales yéménites et les rebelles houthis ont échangé des prisonniers après une médiation tribale, a annoncé hier l'un des négociateurs, Abdallah al-Achraf. « 58 houthis capturés dans la province d'al-Jawf ont été échangés contre 54 de nos partisans, favorables au gouvernement et originaires de cette même province », a déclaré le médiateur. L'échange a eu lieu dans la région de Qania, à la frontière entre les provinces de Baïda et de Ma'rib, dans le centre du Yémen, a-t-il précisé.
D'autre part, un chef local d'el-Qaëda, l'« émir » Ammar Qaïd, a été tué hier dans un raid des forces de sécurité à Houta, chef-lieu de la province méridionale de Lahj, a annoncé le chef provincial de la police, Saleh Sayed. Selon lui, le raid à Houta a été mené dans le cadre d'une vaste opération des forces de sécurité yéménites, soutenues par la Coalition arabe, contre les jihadistes d'el-Qaëda et du groupe État islamique (EI).

(Source : AFP)


Deux marins saoudiens ont trouvé la mort dans une attaque navale particulièrement audacieuse, revendiquée par les rebelles yéménites houthis, contre une patrouille saoudienne en mer Rouge, ont rapporté hier les deux parties.Trois embarcations des rebelles ont attaqué une frégate saoudienne à l'ouest de la ville portuaire de Hodeida, contrôlée par les houthis, a indiqué la Coalition...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut