Rechercher
Rechercher

Dernières Infos

Les ministres américain et sud-coréen de la Défense témoignent de leur soutien au bouclier antimissiles

Le ministre sud-coréen de la Défense et son nouvel homologue américain ont promis mardi d'aller de l'avant dans le déploiement cette année d'un bouclier antimissile américain, en dépit de l'opposition virulente de la Chine, selon Séoul.

Les deux alliés avaient annoncé en 2016 leur intention de déployer en Corée du Sud le système THAAD après une série de tests de missiles et deux essais nucléaires de la Corée du Nord.

Le nouveau ministre américain de la Défense James Mattis et son homologue sud-coréen Han Min-Koo ont réitéré leur soutien au projet lors d'un entretien téléphonique à quelques jours d'une visite en Asie de M. Mattis, a déclaré le ministère sud-coréen de la Défense.

L'attitude du nouveau gouvernement américain envers l'Asie inquiète les alliés de longue date de Washington dans la région comme Séoul et Tokyo. Durant la campagne électorale, le président Donald Trump avait menacé de retirer les troupes américaines de ces deux pays s'ils ne participaient pas davantage au financement de leur défense.

MM. Mattis et Han ont exprimé leurs graves préoccupations face aux menaces croissantes de la Corée du Nord et sont d'accord sur la "nécessité (...) d'aller de l'avant avec le déploiement de THAAD comme prévu", selon un communiqué du ministère.

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un s'était vanté début janvier que son pays en était aux "phases finales" avant le lancement test d'un missile balistique intercontinental (ICBM).
Le projet de déploiement du bouclier antimissile a suscité l'ire de la Chine qui craint qu'il ne nuise à ses propres capacités balistiques et a adopté une série de mesures perçues par Séoul comme des représailles économiques.

Les habitants de la région prévue pour son déploiement sont également vent debout et plusieurs candidats à la prochaine présidentielle sud-coréen ont promis de jeter le projet aux orties s'ils étaient élus.
M. Mattis est attendu jeudi et vendredi en Corée du Sud, avant une visite au Japon, son premier voyage à l'étranger depuis son entrée en fonctions.


Le ministre sud-coréen de la Défense et son nouvel homologue américain ont promis mardi d'aller de l'avant dans le déploiement cette année d'un bouclier antimissile américain, en dépit de l'opposition virulente de la Chine, selon Séoul.


Les deux alliés avaient annoncé en 2016 leur intention de déployer en Corée du Sud le système THAAD après une série de tests de...