Dernières Infos

Kosovo: 4.000 manifestants exigent la libération de Haradinaj, retenu en France

AFP
21/01/2017

Environ 4.000 Kosovars, en majorité des vétérans de la guerre contre la Serbie, ont manifesté samedi à Pristina pour exiger la libération de l'ex-Premier ministre Ramush Haradinaj, retenu en France car suspecté de crimes de guerre par la Serbie.

La justice française a ordonné le 12 janvier la remise en liberté de l'ancien chef rebelle kosovar, arrêté le 4 janvier à la demande de la Serbie, mais elle l'a placé sous contrôle judiciaire pour qu'il reste en France en attendant la suite de la procédure.
"Nous espérons que notre amie la France ne donnera pas suite à la demande (d'extradition) de la Serbie, nous exigeons la libération immédiate de Ramush Haradinaj", a déclaré devant la foule le chef de l'Association des vétérans de guerre, Hysni Gucati.

Selon un ancien compagne d'armes de Ramush Haradinaj, Abdyl Mushkolaj, les anciens membres de l'Armée de libération du Kosovo (UCK) sont "scandalisés et révoltés par la détention de leur général et héros" par les autorités françaises.
"Haradinaj incarne notre guerre et le Kosovo d'aujourd'hui, et le Kosovo ne peut pas être maintenu en détention", a-t-il affirmé, ajoutant qu'il s'agit d'une "provocation qui pourrait de nouveau enflammer la région".

Député et opposant au président Hashim Thaçi, Ramush Haradinaj bénéficie d'une grande popularité auprès de nombreux Kosovars, qui le considèrent comme un héros de la guerre d'indépendance de 1998-1999, dans laquelle il a dirigé l'unité des Aigles noirs.

L'arrestation de cet ancien haut responsable de l'UCK, acquitté en 2008 et 2012 par la justice internationale, suscite un vif émoi au Kosovo, mais aussi en Albanie.
Ultime conflit ayant déchiré l'ex-Yougoslavie, la guerre au Kosovo a fait 13.000 morts. Elle a conduit à la sécession de cette région majoritairement peuplée d'Albanais mais que la Serbie considère comme son berceau historique.

Le Kosovo a proclamé unilatéralement en 2008 son indépendance, désormais reconnue par plus de 110 pays, dont les Etats-Unis et la plupart des membres de l'Union européenne.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Commentaire de Anthony SAMRANI

Idleb n’est pas Alep, mais...

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants