Carlo Massoud

Ce qu'en dit la famille

OLJ
21/01/2017

Mario Massoud - Son frère jumeau

Carlo est mon faux jumeau. Nous ne sommes pas identiques physiquement, et tout jeune, Carlo développe des intérêts différents des miens. Carlo est une personne superbement contradictoire, possédant une puissante énergie et une grande sensibilité. Il s'ennuie à l'école, ne s'intéresse qu'à l'art, parle fort et haut, aime les activités physiques, surtout le bricolage (nos jouets étaient démontés, afin d'en maîtriser le mécanisme), s'essaie à tout genre d'instruments de musique. À 15 ans, Carlo décide de devenir photographe, pour finalement découvrir le design, combinaison de l'art et des tâches physiques.
Nous habitons ensemble depuis un an. J'attends toujours qu'il dessine les meubles, mais je sais que le résultat en vaudra la peine.

Mary-Lynn Massoud - Sa sœur

Enfant, Carlo était très différent de ses deux autres frères. Introverti mais toujours à la recherche de quelque chose à bricoler. Fasciné par les objets défectueux, il prenait un vrai plaisir à tout remettre en marche : un air conditionné, une machine à laver... On l'appelait le mécano de la famille. Vous avez un four à pizza à construire ? Vous pouvez faire appel à lui. Attiré par le design et moi par la céramique, nos tendances artistiques nous ont rapprochés et nous ont souvent menés à une collaboration. Carlo aime expérimenter, travailler toute sorte de matières, côtoyer les artisans et innover. Pour moi, c'est un vrai précurseur.

 

Souhail Hanna - Son ami

J'ai vu Carlo à l'œuvre, souder et dessouder, assembler et déconstruire, travailler les matériaux à contre-courant, façonner le bronze à la manière du bois, maîtriser les détails techniques, aller au bout du monde pour côtoyer les artisans, créer des objets non utilitaires, construire un scénario avant toute démarche productive pour que son objet puisse raconter une histoire. Loin des courants de la mode, le design de Carlo est novateur, décalé, à l'encontre de beaucoup de jeunes que j'ai pu côtoyer, il est pour moi une âme pure avec ce grain de folie qui dévoile une part de génie.

Nathalie Habr - Son amie d'enfance

Amis depuis le lycée, Carlo n'était pas l'élève modèle que l'on plaçait au premier rang. Agité, paresseux, c'était un garçon intelligent qui avait la manière pour communiquer et se débrouiller quelle que soit la situation. Ses aptitudes artistiques ont façonné sa personnalité. Aventuriers dans l'âme, nous entreprenions de longs voyages ou parcourions le pays pour découvrir des endroits cachés et nous déconnecter du quotidien. J'ai toujours pensé qu'un jour il me surprendrait, aujourd'hui c'est chose faite.

Chérine Tayyeb - Son amie

Carlo Massoud expérimente la beauté sous toutes ses facettes. Il a le courage de braquer ses projecteurs sur des sujets tabous, tels que les femmes voilées auxquelles il donne droit à la parole. Son design n'a de raison d'être que dans sa réflexion sur les identités sociétaires. Carlo a participé à mon exposition collective House of Today. C'est là que j'ai découvert une personnalité singulière, dévouée et déterminée, et un talent à suivre.

 

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.