X

Moyen Orient et Monde

« Trump porte un jugement a priori assez peu informé sur ce qu’est l’OTAN »

Entretien express

Bruno Tertrais, directeur adjoint de la Fondation pour la recherche stratégique, répond aux questions de L'Orient-Le Jour.

18/01/2017

Dans un entretien dimanche dernier avec les quotidiens britannique Times et allemand Bild, le président élu des États-Unis Donald Trump a multiplié les déclarations-chocs, en particulier sur l'Europe et l'OTAN, qualifiée d'« obsolète ». En affirmant que l'OTAN devient « obsolète », Donald Trump souligne combien le monde a changé mais ne signifie pas qu'il faut jeter l'Alliance atlantique aux oubliettes de l'histoire, a néanmoins déclaré hier Anthony Scaramucci, haut conseiller du futur président des États-Unis. « L'OTAN fonctionne mais il y a des choses qui doivent être changées et d'autres qui sont, dans les mots de Trump, "obsolètes" », a-t-il précisé lors du Forum économique mondial de Davos.

Pas suffisant pour de nombreux dirigeants européens qui sont montés au créneau, alors que l'Alliance atlantique a fait part de son « inquiétude ». En montrant de manière flagrante le peu de considération qu'il porte pour l'organisation, Donald Trump fait un pied de nez à l'Europe. Ce qui n'est pas pour déplaire à Moscou, qui a salué les déclarations du président américain élu.

En qualifiant l'OTAN d'«obsolète», Donald Trump remet-il en question l'existence même de l'Alliance atlantique ou son fonctionnement ?
Donald Trump porte un jugement a priori assez peu informé sur ce qu'est l'Alliance atlantique... On peut la trouver efficace ou pas, mais obsolète à l'heure où sa mission principale – la défense collective – redevient d'actualité, c'est tout de même un peu fort de café. Je ne pense pas qu'il mette en cause son existence, car dans la même phrase, il souligne son « importance ».

M. Trump peut-il remettre en question, politiquement, l'existence de l'OTAN ?
Seulement si les États-Unis décidaient de s'en retirer, ce qui me paraît extraordinairement improbable. En revanche, même si ce n'est pas le scénario le plus probable, il pourrait limiter l'investissement américain – financier, militaire, humain... – dans l'organisation. Ce qui reviendrait à la vider en partie de sa substance.

Les déclarations de M. Trump ont provoqué de vives inquiétudes parmi les dirigeants européens. L'Europe peut-elle survivre sans l'OTAN ? Est-ce réaliste d'imaginer une relance de l'Europe de la défense, à un moment où le projet européen est à l'arrêt ?
L'Europe de la défense n'a jamais été conçue comme une alternative à l'OTAN. Si par extraordinaire Washington devait un jour se retirer du traité de l'Atlantique nord, alors, oui, les Européens devraient apprendre à se défendre par eux-mêmes – avec les Canadiens peut-être ! Mais les incertitudes actuelles – Trump et le Brexit – ont poussé Paris et Berlin à faire des propositions pour que l'Union européenne soit plus efficace dans la gestion des crises lorsque les États-Unis ne veulent pas s'impliquer.

Vladimir Poutine peut-il profiter de cette période d'incertitude pour tester la solidarité de l'UE, notamment en déstabilisant les pays de l'ex-URSS ?
On peut même s'attendre à ce qu'il le fasse. Sa stratégie est en effet d'affaiblir à la fois l'Alliance atlantique et l'Europe. Mais ce ne sera pas forcément en déstabilisant les pays de l'ex-URSS, qui d'ailleurs ne sont pas toujours stables. Il cherche sans doute à enfoncer un coin dans la solidarité européenne pour obtenir la levée des sanctions, ce qui pourrait l'amener à calmer le jeu en Ukraine. Mais il a d'autres cibles possibles, les Balkans par exemple. Enfin, la Russie tente aussi d'influencer les opinions publiques pour que parviennent au pouvoir des partis ou des responsables plus favorables aux intérêts de Moscou.

 

 

Lire aussi

Fermeté des Européens et de Kerry face aux critiques de Trump

Trump qualifie l'Otan d'organisation "obsolète"

Déclarations de Trump: l'Otan réaffirme sa "confiance absolue" dans l'engagement des USA

Russie, Merkel, Otan, Brexit : la machine à polémiques Trump se lâche sur l'Europe

Lire aussi à la une

Retour à la page "Moyen Orient et Monde"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Ma Fi Metlo

Trump a raison de dire que l'otan est caduque , surtout dans sa partie où il cherche à s'étendre de plus en plus .

Les russes ont de quoi détruire l'amérique autant que celle ci en aurait , et tous les 2 pourrait faire disparaître la terre des dizaines de fois .

Il est temps que l'otan comprenne où sont ses limites et donne au reste du monde ce qui leur reviendrait .
Par contre on ne parle pas de la Chine , parce que cet interview cache que Trump a en tête de s'occuper de l'Asie , donc de la Chine , quand on sait que les américains se sont fait botter le derrière au Viet-nam , c'est pas en Chine qu'il réussirait à exporter une guerre , à la recherche de laquelle , l'otan est toujours en marche .

Quand la Chine s'éveillera… le monde tremblera est un essai d'Alain Peyrefitte paru en 1973 ... d'une phrase prophétique attribuée à Napoléon I: « Laissez donc la Chine dormir, car lorsque la Chine s'éveillera le monde entier tremblera ».

M.V.

L'OTAN est obsolète , c'est une évidence ! depuis la chute du mur de Berlin et l'effondrement du paradis socialiste en URSS, il y a déjà 28 ans d'ailleurs ,son "contre poids" géostratégique , le pacte de Varsovie à disparu ...alors si avec cela l'OTAN ,n'est pas obsolète ...? ,c'est que certain sont encore fossilisé avec le syndrome de la guerre froide

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.