Dernières Infos

Erdogan impute la chute de la livre à des "terroristes" cherchant à affaiblir la Turquie

AFP
12/01/2017

Le président Recep Tayyip Erdogan a imputé jeudi la vertigineuse chute de la livre turque à des ingérences sur les marchés par des éléments qu'il a qualifiés de "terroristes" visant à affaiblir l'économie de son pays.

"Il n'y a pas de différence entre un terroriste qui utilise comme arme une bombe et un terroriste qui utilise le dollar, l'euro et les taux d'intérêt à ses fins", a déclaré M. Erdogan dans une allocution devant des élus locaux à Ankara. "Le but est de mettre la Turquie à genoux et ils se servent des taux d'intérêt comme d'une arme pour y parvenir", a-t-il ajouté.

La livre turque a chuté de près de 7% depuis le début de l'année sur fond d'incertitude politique et d'une série d'attentats meurtriers. La chute s'est accélérée depuis que le Parlement a commencé à examiner lundi un projet de réforme constitutionnelle renforçant les pouvoirs de M. Erdogan et qui rend les marchés nerveux.

Les économistes redoutent que cette chute se poursuive étant donné les incertitudes en termes de sécurité - avec les différents attentats liés à la rébellion kurde et au groupe Etat islamique (EI) - et de stabilité politique, à l'approche d'un potentiel passage à un système présidentiel.

La Banque centrale turque avait tenté mardi d'enrayer la chute de sa monnaie en injectant 1,5 milliard de dollars dans le système financier. Mais la mesure n'a pas rencontré le succès escompté, les économistes la jugeant insuffisante.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Le travail des Palestiniens, un dossier délicat et un timing sensible

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants