Rechercher
Rechercher

Déchets

« Il aurait mieux valu ne pas installer une décharge près de l’aéroport »

Le directeur général de l'Aviation civile à l'aéroport Rafic Hariri, Mohammad Chéhabeddine, s'est prononcé hier sur les informations faisant état d'un risque sur l'aviation représenté par l'augmentation notable du nombre d'oiseaux, notamment des mouettes, du fait de l'installation de la décharge de Costa Brava dans le voisinage de l'aéroport. « Il aurait été préférable, en principe, de ne pas installer une décharge de déchets près de l'aéroport, ce qui nécessite une solution radicale au niveau de l'État », dit-il dans un communiqué.
La décharge dite de Costa Brava, située sur le littoral de Choueifate au sud de la capitale, est l'une des deux décharges décidées en mars par le gouvernement pour régler le problème des ordures ménagères à Beyrouth et au Mont-Liban, l'autre se trouvant sur le littoral de Bourj Hammoud, au nord de Beyrouth. La construction des deux sites soulève des polémiques depuis des mois.
M. Chéhabeddine a précisé cependant que « la direction de l'Aviation civile, en collaboration avec la direction de l'aéroport, s'apprête à prendre les mesures de protection nécessaires, notamment l'achat de quatre appareils modernes et performants pour chasser les oiseaux », soulignant que « tous les efforts pour préserver la sécurité de l'Aviation civile seront assurés ».
Et d'ajouter : « Il est vrai que la présence de la décharge a augmenté de manière considérable le nombre d'oiseaux, mais il faut reconnaître que ceux-ci se multiplient dans la région depuis avant les années 2000. La cause principale en est les eaux usées qui se déversent dans la mer et dans le fleuve Ghadir (NDLR : à l'embouchure duquel a été créée la décharge). Les eaux usées contribuent à la prolifération d'espèces de poissons qui attirent les oiseaux. »


Le directeur général de l'Aviation civile à l'aéroport Rafic Hariri, Mohammad Chéhabeddine, s'est prononcé hier sur les informations faisant état d'un risque sur l'aviation représenté par l'augmentation notable du nombre d'oiseaux, notamment des mouettes, du fait de l'installation de la décharge de Costa Brava dans le voisinage de l'aéroport. « Il aurait été préférable, en...

commentaires (0)

Commentaires (0)