X

Moyen Orient et Monde

Poutine ferait-il monter les enchères avant un accord avec Trump ?

Trois questions à...

Florent Parmentier, enseignant à Sciences Po Paris et spécialiste de la Russie, répond aux questions de « L'Orient-Le Jour ».

23/12/2016

Le président russe Vladimir Poutine a ordonné hier le renforcement en 2017 de la force de frappe nucléaire russe, afin de la rendre capable de percer tout bouclier antimissile, comme celui que Washington entend déployer en Europe orientale. Quelques heures plus tard, le président américain élu, Donald Trump, a fait de même par le biais d'un tweet : « Les États-Unis doivent grandement renforcer et accroître leur capacité nucléaire tant que le monde n'aura pas retrouvé la raison dans le domaine des armes nucléaires », a-t-il écrit.

Quel est l'objectif de Vladimir Poutine ?

Vladimir Poutine ne manque pas de souligner les progrès de l'armée russe et le succès de l'intervention en Syrie, fût-ce au prix fort pour les populations civiles. En outre, il n'est un secret pour personne que l'armée russe est également très active dans le conflit en Ukraine. Fort de ces opérations, il a effectivement annoncé vouloir renforcer sa capacité de force de frappe nucléaire. Le moment de faire cette annonce est sans doute choisi : en effet, Poutine effectue sa grande conférence annuelle le 23 décembre. À ce titre, l'objectif d'une telle annonce est sans doute de faire monter les enchères, c'est-à-dire d'imposer un rapport de force avec les États-Unis avant éventuellement de procéder à un accord assez large avec le président américain élu Donald Trump.

Est-ce que cette course à l'armement est comparable au contexte de la guerre froide ?
La guerre froide avait en effet vu une concurrence internationale sur le nombre de têtes nucléaires disponible. Ainsi, les annonces quasi simultanées de Vladimir Poutine et de Donald Trump pourraient surprendre, à l'heure où nombreux sont ceux qui parient en effet sur le rapprochement voulu entre les deux présidents.
Dès lors, on pourrait avancer que ce à quoi nous assistons n'est pas le début d'une nouvelle guerre froide : l'élection de Donald Trump semble avoir brisé une dynamique de conflit. Nous pourrions au contraire assister à une dynamique qui mènerait les deux pays à établir un rapport de force dans la perspective d'opérer en fin de compte un rapprochement sur cette base.

La Russie a-t-elle les moyens de ses ambitions ?
C'est une question effectivement pertinente. En effet pour la première fois depuis plusieurs décennies, la Russie ne fait plus partie du top 5 des pays dépensant le plus pour le budget militaire. Dans un contexte mondial où les dépenses militaires ont fortement augmenté au cours de l'année 2016, la Russie a vu une baisse de son budget, le faisant passer du 4e au 6e rang mondial.
L'armée russe se distingue donc par son engagement sur le terrain, que l'on peut observer en Syrie, mais également sur l'importance de l'armement nucléaire pour assurer le statut de la Russie sur la scène internationale. L'infanterie est beaucoup moins nombreuse que par le passé, toutefois l'armée russe a investi dans les forces spéciales, l'armée de l'air ou encore la cybersécurité. Mais à l'heure actuelle, il est incontestable que sa modernisation n'est pas terminée, en dépit de ses progrès récents.

 

Pour mémoire

La Russie installe des missiles à capacité nucléaire aux portes de l'Otan

La Russie et l'Iran discutent d'un accord d'armement de 10 milliards de dollars

Poutine accuse l'Otan de vouloir entraîner la Russie dans une course "frénétique" aux armements

Nucléaire : Poutine suspend un accord de non-prolifération

À la une

Retour à la page "Moyen Orient et Monde"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants