Rechercher
Rechercher

Liban

Les Kataëb pour un gouvernement qui empêcherait le retour à la loi de 1960

Le parti Kataëb a appelé hier à la formation rapide d'un gouvernement dont la priorité serait d'adopter une loi électorale qui empêcherait le retour à la loi de 1960.
À l'issue de sa réunion hebdomadaire, le parti présidé par le député Sami Gemayel a publié un communiqué dans lequel il a réclamé « la formation d'un gouvernement dans les plus brefs délais, dont la priorité serait l'adoption d'une nouvelle loi électorale pour les élections législatives, qui garantirait une juste représentativité et couperait la voie au retour de la loi de 1960 ».
Parmi les autres priorités auxquelles le prochain gouvernement devrait s'atteler, le communiqué indique « l'élaboration d'un projet de loi pour le budget », et également « le remède aux questions de la vie quotidienne des Libanais, aux niveaux politique et économique ».
Sur un autre plan, les Kataëb ont estimé que « l'ouverture par la Cour de justice du procès des assassins de Bachir Gemayel et de ses compagnons, même après trente-quatre ans, traduit une volonté du Conseil supérieur de la magistrature de suivre jusqu'au bout le cours de la justice ». Le parti a, dans ce cadre, demandé d' « appliquer les sanctions les plus sévères contre le coupable et contre tous ceux qui se cachent derrière ce crime ayant visé un chef du parti Kataëb, devenu président de la République libanaise, qui représente un rêve pour les générations ».
En ce qui concerne l'offensive lancée vendredi par l'armée contre des positions du groupe État islamique dans la région de Ersal, au cours de laquelle l'émir de l'EI, Ahmad Amoun, et dix de ses compagnons ont été arrêtés, les Kataëb ont rendu hommage à la troupe pour « avoir démantelé des cellules terroristes, et fait échec à des plans de discorde et de destruction ».
Sur un tout autre plan, le communiqué indique, à l'occasion de la Journée mondiale contre les violences faites aux femmes, célébrée le 25 novembre, que « les Kataëb poursuivent leur combat pour protéger les droits de la femme », appelant à « développer les lois en vue de consolider une réelle égalité entre les genres ».
Enfin, le parti Kataëb a remercié toutes les personnalités du monde politique, diplomatique, militaire, religieux, administratif, médiatique et civil qui ont pris part à la dixième commémoration de l'assassinat de l'ancien ministre Pierre Gemayel, s'engageant à « poursuivre l'action pour reconstruire l'État et restituer son entière souveraineté ».


Le parti Kataëb a appelé hier à la formation rapide d'un gouvernement dont la priorité serait d'adopter une loi électorale qui empêcherait le retour à la loi de 1960.À l'issue de sa réunion hebdomadaire, le parti présidé par le député Sami Gemayel a publié un communiqué dans lequel il a réclamé « la formation d'un gouvernement dans les plus brefs délais, dont la priorité...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut