Rechercher
Rechercher

Religion

Une nouvelle croix brille dans le ciel de Beyrouth

Égale en hauteur aux minarets de la mosquée Mohammad el-Amine, la nouvelle croix de la cathédrale Saint-Georges symbolisera avec eux le vivre-ensemble. Photo Ibrahim Tawil

Une nouvelle croix se dresse, depuis dimanche, dans le ciel de Beyrouth, celle du campanile de la cathédrale Saint-Georges des maronites, dans le centre-ville. Des milliers de fidèles ont assisté à l'illumination de cette croix de sept mètres de haut, qui couronne et complète la cathédrale. Son installation a coïncidé avec la messe de clôture de l'année jubilaire de la Miséricorde présidée par Mgr Boulos Matar.
Prenant la parole au cours de l'homélie, l'archevêque maronite de Beyrouth a souligné la symbolique interreligieuse de l'événement.
« Une nouvelle croix se dresse désormais dans le ciel de Beyrouth, de façon harmonieuse et concordante, près de la mosquée el-Amine, a-t-il dit. Nous avons souhaité que le campanile et les quatre minarets de la mosquée s'élancent ensemble vers Dieu, comme ils le font partout au Liban (...), symboles du vivre-ensemble. » Selon l'architecte, « les instructions ont été claires : le campanile ne doit pas dépasser la hauteur des minarets voisins ».
Construit pour abriter la plus grosse cloche des églises du Moyen-Orient, le campanile de la cathédrale Saint-Georges fait 70 mètres de haut. La tour repose sur une assise de forme carrée (8 x 8 m), mais la tour « s'affine » à partir d'une hauteur de 20 mètres jusqu'à une plateforme de six mètres par six, offrant une vue panoramique sur le centre-ville. L'accès à la plateforme est assuré par un ascenseur à partir d'une entrée latérale indépendante de la cathédrale. Elle devrait être accessible aux visiteurs.


Une nouvelle croix se dresse, depuis dimanche, dans le ciel de Beyrouth, celle du campanile de la cathédrale Saint-Georges des maronites, dans le centre-ville. Des milliers de fidèles ont assisté à l'illumination de cette croix de sept mètres de haut, qui couronne et complète la cathédrale. Son installation a coïncidé avec la messe de clôture de l'année jubilaire de la Miséricorde...

commentaires (0)

Commentaires (0)