Liban

1 600 personnes ont planté des cèdres dans le Chouf hier

Environnement

L'initiative de reforestation du Liban, financée par l'Usaid, a permis la plantation de plus d'un demi-million d'arbres depuis son lancement en 2011.

07/11/2016


Partis tôt le matin en bus de plusieurs régions du pays, des centaines de volontaires se sont rassemblés à Maasser el-Chouf hier, afin de participer à une grande opération de reboisement. L'événement a été le fruit d'une collaboration entre l'Agence des États-Unis pour le développement international (Usaid), la réserve naturelle du Chouf et le ministère de l'Agriculture. Il a rassemblé des participants de tous les âges, venus seuls ou par le biais d'associations et d'entreprises. Beaucoup de jeunes étaient membres d'une délégation de leur école, de leur université ou de leur groupe scout. La participation massive a permis de planter 5 000 cèdres, à près de 1 900 mètres d'altitude.
Malgré le froid de la montagne, c'est dans une chaude ambiance que s'est déroulée l'opération. Chaque groupe de scouts ou d'écoliers donnait de la voix en reprenant ses chants favoris. Le site n'était alors qu'un flanc de montagne caillouteux, presque désertique. À chaque groupe ont été attribués un sac de plants et une bande de terre sur laquelle des plants de cèdre ont été repiqués. Les participants les plus motivés en ont planté jusqu'à quinze. Pour Rita-Lynn, foulard violet et blanc de son groupe des Scouts du Liban autour du cou, la volonté de préserver l'environnement a été une grande source de motivation. « Pour nous les scouts, la nature est notre maison. Le Liban vert est une idée très importante pour nous », explique-t-elle.
Anne Patterson, directrice de mission pour le Liban de l'Agence des États-Unis pour le développement international, et Charles Njeim, président de la réserve naturelle du Chouf, ont rappelé l'importance de la plantation de cèdres pour faire face au changement climatique. L'initiative a été « un modèle de collaboration fructueuse pour réaliser un reboisement durable », souligne Charles Njeim.

Un symbole d'unité nationale
Pour de nombreux participants, la portée de cette journée allait au-delà de la protection de l'environnement. Élie, venu avec ses camarades de classe du Collège du Rosaire (Metn), est très sensible au symbole politique qu'est le cèdre. « Au centre du drapeau du Liban, il y a un cèdre. Or ici il n'y en a pas. En reboisant, nous voulons renouveler le Liban, après les guerres et les destructions qu'il a connues », explique-t-il. Dana, venue avec une amie, avait à cœur de participer à cet événement, « car il a lieu dans le Chouf, qui renvoie à la guerre, pour beaucoup de Libanais », ce qui lui confère, selon elle, une grande portée symbolique. Un bob sur la tête, les mains pleines de terre, elle fait le tour des rangées avec son amie Lara afin de s'assurer qu'un cèdre est planté à chaque emplacement.
Pour beaucoup de jeunes, un événement d'une telle ampleur est une première. « Tous les âges, toutes les religions sont unis aujourd'hui dans un but humain », retient Tania, également éclaireuse chez les Scouts du Liban.

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

George Khoury

et pendant ce temps au "qasr el chaab" on plantait les semances de notre prochaine catastrophe...la famille aoun s'est installee a la presidence et ne la lachera pas de sitot...

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les signatures du jour

L’édito de Ziyad MAKHOUL

E.T. go home !

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.