Culture

Like A Rolling Stone...

Robert Allen Zimmerman, alias Bob Dylan, a toujours suivi son propre chemin de génie musical. En 1959, étudiant à l'Université de Minneapolis, il découvre les pionniers du blues, du country et du folk : Robert Johnson, Hank Williams et surtout Woody Guthrie. À cette époque, il adopte le nom de scène de Bob Dylan.
Abandonnant les études, il déménage à New York en 1961. La percée se produit en 1963 avec l'album The freewheelin' Bob Dylan et ses deux titres folk de protestation : Blowin' in the wind, qui deviendra un hymne contre la guerre au Vietnam et A hard rain's a-gonna fall. En 1963, il participe à la marche sur Washington autour de Martin Luther King. À la fin des années 70, l'imprévisible rebelle découvre le christianisme et déroute une partie de ses fans.
Like a rolling stone, le petit-fils d'immigrants juifs russes né à Duluth (Minnesota) continue de promener son harmonica et sa guitare aux quatre coins de la planète pour une tournée baptisée Sans fin. Il doit se produire jeudi à Las Vegas.
Il a sorti en mai son 37e album studio, Fallen angels, où il interprète des standards américains popularisés par Frank Sinatra. La littérature est le dernier des prix Nobel décernés chaque année, chacun étant assorti de huit millions de couronnes suédoises (820 000 euros).
(Source : AFP)


Robert Allen Zimmerman, alias Bob Dylan, a toujours suivi son propre chemin de génie musical. En 1959, étudiant à l'Université de Minneapolis, il découvre les pionniers du blues, du country et du folk : Robert Johnson, Hank Williams et surtout Woody Guthrie. À cette époque, il adopte le nom de scène de Bob Dylan.
Abandonnant les études, il déménage à New York en 1961. La...

commentaires (0)

Commentaires (0)