X

La Dernière

Un trip dans le désert avec les Stones, Dylan et McCartney...

Pendant ce temps, ailleurs...
OLJ
08/10/2016

Les Rolling Stones, Paul McCartney, Roger Waters, The Who, Bob Dylan et Neil Young... Une myriade de légendes du rock met le feu au désert californien, ce week-end, pour un festival de tous les records. Le Desert trip – un jeu de mot évoquant le voyage ou l'hallucination sous l'effet de drogues dans le désert – a démarré hier pour trois jours, et recommencera à l'identique le week-end prochain.
Avec une promesse tacite pour les nombreux fans de ces mythes vivants : est-ce la dernière fois qu'ils auront la chance de les voir sur scène? Si ces stars du rock semblent toutes actives et en bonne santé, elles sont toutes septuagénaires à l'exception du juvénile guitariste des Stones, Ronnie Wood, âgé de 69 ans. Les Who, qui en 1965 s'adressaient aux baby boomers avec leur hymne My Generation, pourraient être les premiers à tirer leur révérence: le groupe a dit que sa tournée en cours serait la dernière.
Cette édition du Desert trip fera date : elle réunit en effet les Rolling Stones et Paul McCartney, des Beatles; ces deux groupes anglais ont défini le rock dans les années 1960, avec deux styles radicalement opposés. Ce sera aussi la première fois que McCartney et Dylan partageront la même affiche, après une série de rencontres hors scène. La plus célèbre a eu lieu en 1964 dans un hôtel new-yorkais, où l'icône folk aurait initié les quatre garçons dans le vent à la marijuana, dont les effets se feront sentir, musicalement, sur les albums suivants des Beatles. En revanche, il manquera les pionniers et légendes du hard rock Led Zeppelin.
Le Desert trip, qui devrait accueillir 150000 fans en deux week-ends, a été imaginé par les promoteurs du festival Coachella, qui se tient chaque année près de Los Angeles. Et si l'appétit du jeune public pour les concerts nourrit un véritable boom de festivals, dont Coachella est l'un des principaux aux États-Unis, Desert trip s'adresse, lui, à un public plus mature et s'est vite retrouvé surnommé Oldchella (Coachella des vieux).

(Source : AFP)

À la une

Retour à la page "La Dernière"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Ziyad MAKHOUL

L’édito de Ziyad MAKHOUL

Le califat est mort, vive le califat

Décryptage de Scarlett HADDAD

Pompeo et les nuances entre le fond et la forme

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué