Rechercher
Rechercher

Moyen Orient et Monde

Près de 900 km2 « nettoyés » des « éléments terroristes » par les Turcs

« Près de 900 kilomètres carrés » de territoire au nord de la Syrie ont été nettoyés de la présence d'« éléments terroristes », dont les jihadistes du groupe État islamique (EI), a annoncé hier le président turc Recep Tayyip Erdogan. « Nous progressons vers le sud », a-t-il ajouté, affirmant que « cette zone de sécurité pourra bientôt atteindre 5 000 kilomètres carrés ».
S'exprimant à l'aéroport Atatürk d'Istanbul, le président turc a précisé qu'il réitérerait à l'Assemblée générale de l'Onu, qui s'ouvre aujourd'hui, « la nécessité d'avoir une zone de sécurité purgée de la présence des terroristes, pour résoudre le problème ». Pour le président turc, « chaque seconde, chaque minute perdue pour résoudre ce problème constitue une honte pour les Nations unies ». Le président turc s'est par ailleurs réjoui du retour de certains réfugiés syriens vers la localité de Jarablous (nord de la Syrie), d'où les jihadistes de l'EI ont été chassés par des combattants pro-Ankara appuyées par l'armée turque.
L'armée turque a lancé le 24 août une offensive militaire – « Bouclier de l'Euphrate » – dans le but de chasser du nord de la Syrie les jihadistes de l'EI ainsi que les rebelles kurdes du PKK (Parti des travailleurs du Kurdistan, milice turque) ou son prolongement syrien le YPG (Unités de protection du peuple kurde), tous deux considérés comme « terroristes » par Ankara.

« Près de 900 kilomètres carrés » de territoire au nord de la Syrie ont été nettoyés de la présence d'« éléments terroristes », dont les jihadistes du groupe État islamique (EI), a annoncé hier le président turc Recep Tayyip Erdogan. « Nous progressons vers le sud », a-t-il ajouté, affirmant que « cette zone de sécurité pourra bientôt atteindre 5 000 kilomètres...
commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut