X

Campus

Les jeunes talents à l’honneur au Festival de cinéma estudiantin de l’Université al-Kafaat

Événement

Après le succès de sa première édition, le Festival de cinéma estudiantin de l'Université al-Kafaat, baptisé « AKU Students Film Festival », revient, du 18 au 23 septembre, pour mettre en avant les productions des jeunes talents libanais.

Carole AWIT | OLJ
16/09/2016

C'est sur le campus de l'Université al-Kafaat, à Aïn Saadé, que se déroulera en plein air, 6 jours d'affilée, la seconde édition du « AKU Students Film Festival » . « Il s'agit d'un festival à but non lucratif destiné à promouvoir, auprès du grand public et des professionnels de l'audiovisuel et des médias, le travail des réalisateurs en herbe libanais», explique Georges Fakhoury, cofondateur et coordinateur du festival. Au programme, quatre jours consacrés à la projection des travaux de fin d'études de jeunes diplômés en audiovisuel, issus de l'Université al-Kafaat et de dix instituts et écoles d'études d'audiovisuelles, pour leur permettre de créer des réseaux de contacts et d'échanger avec le public.
«Parmi les 32 courts-métrages en compétition, qui montrent assez bien la variété de la production des talents locaux, trois jeunes réalisateurs remporteront respectivement 2000, 1000 et 500 dollars américains», note Georges Fakhoury qui, avec l'équipe du festival, se réjouit du succès de la première édition. Si le jury, rassemblant entre autres les réalisateurs Georges Hachem et Élie Kamal ainsi que les acteurs Carole Abboud et Ammar Chalak, attribuera le 23 septembre, durant la cérémonie de clôture, trois prix pour les films en compétition, le public pourra également voter pour désigner son court-métrage favori. Parmi les films en compétition : Nasseem de Pamela Khadra (AUT), Barzakh de Marjane Shalita (AUST), In limbo de Tina Maria Jabri (Alba), Mefred de Rabih al-Ahmar (Usek), Ertibak de Mohammad Leila (LIU), Split de Tracy Karam (NDU), Broken Anthem de Yara Tawil (UL), Careless Whisper de Patrick Cherfan (UA), Méché de Mary Nashef (LGU) et Behind d'Élias Homsi (Iesav).
Cinq courts-métrages d'étudiants de l'Université al-Kafaat seront projetés hors compétition : Instead of a Lost Homeland de Sam Atallah, First Meat de Ziad Moussa, OKD de Ziad Youssef, Sofia de Rabih Abou Jaoudeh et Le Coup de Jacky Nassour. Le jury récompensera, par une mention spéciale, l'un de ces réalisateurs.

Célébrer le cinéma local et international
«Avec Nancy Chweiry, Sam Atallah et Anthony Achkar, nous avons décidé, en plus de permettre la diffusion du cinéma estudiantin libanais auprès du grand public, de rendre hommage au réalisateur Francis Coppola. Durant la soirée d'ouverture, le 18 septembre, un ciné concert sera donné par 16 musiciens qui joueront en même temps que seront projetés des extraits des films cultes du réalisateur », ajoute Georges Fakhoury. Les cinéphiles pourront également découvrir, chaque jour, l'un des chefs-d'œuvre de Coppola jusqu'à la cérémonie de clôture, le 23 septembre.
Sous la supervision du Dr Choukri Anis Fakhoury, doyen de la faculté des beaux-arts et chef du département de l'audiovisuel à l'Université al-Kafaat, cet événement culturel, destiné à promouvoir l'échange à travers le septième art et de récompenser les réalisateurs en herbe, promet d'être, cette année encore, un succès.

Pour en savoir davantage sur la programmation du festival, visitez la page suivante : https://www.facebook.com/akusff.

À la une

Retour à la page "Campus"

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué