Rechercher
Rechercher

Crise de déchets

Les manifestants à Bourj Hammoud forment un comité d’urgence

Le département de l'environnement du parti Kataëb, des ONG écologiques (Zero Waste, arcenciel, Baldati, Terre Liban et Green Globe), des coalitions de la société civile (Nous réclamons des comptes !, Vous puez !, Pour la République et mon Liban propre) et des habitants de Bourj Hammoud ont décidé hier de former « un comité d'urgence » constitué de représentants des ONG environnementales et du parti Kataëb, ainsi que de spécialistes en écologie. Ce comité devra tenir sa première réunion lundi prochain.
Les participants à la réunion, tenue hier en début de soirée sur les lieux du sit-in à Bourj Hammoud, ont affirmé que la décentralisation reste la solution idéale pour traiter la crise des déchets.
Il convient de rappeler que depuis plus de deux semaines, le parti Kataëb observe un sit-in à Bourj Hammoud pour bloquer l'accès au chantier de la nouvelle décharge, décidée par l'État dans le cadre du plan gouvernemental de gestion des déchets adopté en mars dernier et exécutée par un entrepreneur privé. Ce plan repose principalement sur la création de deux décharges côtières, l'une à Costa Brava (littoral de Choueifat) et l'autre à Bourj Hammoud-Jdeidé. En attendant la construction des décharges, des aires de stockage temporaire ont été ouvertes près des deux chantiers, vers lesquelles les déchets produits par Beyrouth et le Mont-Liban sont acheminés. Celle de Bourj Hammoud est désormais fermée.
Par ailleurs, le régional du Metn-Nord du Parti national libéral a affirmé que « l'aménagement de la décharge doit être conforme aux normes internationales » et qu'il « doit être effectué le plus rapidement possible pour éviter que Bourj Hammoud ne ploie sous une autre montagne de déchets ». Et de préciser qu' « une équipe spécialisée du parti met les dernières touches à des propositions visant à préserver l'intérêt public et à éviter que les immondices ne s'amoncellent de nouveau dans les rues ».


Le département de l'environnement du parti Kataëb, des ONG écologiques (Zero Waste, arcenciel, Baldati, Terre Liban et Green Globe), des coalitions de la société civile (Nous réclamons des comptes !, Vous puez !, Pour la République et mon Liban propre) et des habitants de Bourj Hammoud ont décidé hier de former « un comité d'urgence » constitué de représentants des ONG...

commentaires (0)

Commentaires (0)