Rechercher
Rechercher

Moyen Orient et Monde

Indignation en Bulgarie après l’extradition d’un opposant turc

La remise discrète et subite à Ankara d'un opposant au président Recep Tayyip Erdogan a suscité une vague d'indignation en Bulgarie, où ONG et experts dénoncent une entorse « illégale » et « humiliante » aux droits de l'homme dans le contexte de purges massives en Turquie. Le ministère de l'Intérieur bulgare a confirmé hier l'expulsion de Abdullah Buyuk, un homme d'affaires réputé proche du prédicateur Fethullah Gülen, exilé aux États-Unis, que M. Erdogan accuse d'être à l'origine du putsch manqué du 15 juillet. Remis à Ankara mercredi, M. Buyuk (43 ans) « n'avait pas de documents valides » et séjournait depuis six mois de façon illégale dans le pays, a souligné la ministre de l'Intérieur, Roumiana Batchvarova. Abdullah Buyuk s'était vu refuser l'asile politique en Bulgarie, mais la justice de ce pays avait refusé son extradition, estimant que les conditions d'un procès équitable n'étaient « pas réunies » en Turquie.

La remise discrète et subite à Ankara d'un opposant au président Recep Tayyip Erdogan a suscité une vague d'indignation en Bulgarie, où ONG et experts dénoncent une entorse « illégale » et « humiliante » aux droits de l'homme dans le contexte de purges massives en Turquie. Le ministère de l'Intérieur bulgare a confirmé hier l'expulsion de Abdullah Buyuk, un homme d'affaires...
commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut