Moyen Orient et Monde

En bref

OLJ
08/08/2016

Yémen
Cinq soldats tués dans un attentat, un colonel abattu par el-Qaëda à Abyane

Cinq soldats ont péri hier dans un attentat à la voiture piégée dans le sud du Yémen, pays meurtri par la guerre et les attaques jihadistes, selon des responsables. Un kamikaze a lancé sa voiture en direction d'un groupe de soldats arrivés dans la province de Lahj en provenance de la ville d'Aden, déclarée capitale provisoire par le gouvernement, ont précisé des responsables militaires. Sept personnes ont également été blessées, ont-ils indiqué.
Toujours dans le sud du Yémen, des membres d'el-Qaëda ont tué par balles un colonel de l'armée dans la province d'Abyane, selon un responsable militaire. Les assaillants à bord d'une moto ont ouvert le feu sur le colonel Abdallah Shamba, le tuant sur le coup, avant de prendre la fuite. Shamba était l'un des dirigeants de la lutte contre el-Qaëda à Abyane, a-t-il précisé.

Nouveaux raids et reprise des combats

La coalition formée par l'Arabie saoudite a mené une trentaine de frappes aériennes hier au Yémen, rapportent des habitants au lendemain de la fin des négociations parrainées par les Nations unies pour résoudre le conflit, qui se sont achevées sans accord. Les raids ont visé les milices chiites du mouvement houthi dans les provinces de Sanaa, Saada, Djaouf, Hajja et Taëz, qui s'étendent du nord au sud du pays.
Il n'a pas été signalé de victimes dans l'immédiat, les frappes ayant visé des zones de guerre reculées. Mais sur les lignes de front au nord-est de Sanaa et dans la province méridionale de Baïda, une quarantaine de combattants des deux camps ont péri dans de nouveaux affrontements.

Terrorisme
Des islamistes afghans disent avoir pris des armes à l'US Army

Des activistes liés au groupe État islamique (EI) ont publié une série de photos montrant des armes et des équipements pris à des soldats américains dans l'est de l'Afghanistan. Les clichés, rendus publics samedi sur un site Internet, montrent un lance-roquette, une radio, des grenades et d'autres équipements qui ne sont pas habituellement employés par l'armée afghane. Figure également une carte d'identité d'un soldat de l'armée américaine, Ryan Larson. Le commandement militaire américain à Kaboul a démenti que le soldat ait été capturé par les insurgés, précisant qu'il « était en service avec son unité ». Un porte-parole de l'US Army a précisé que Ryan Larson participait à une opération avec les forces armées afghanes.

À la une

Retour à la page "Moyen Orient et Monde"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Gouvernement : on tourne en rond !

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué