Dernières Infos

Bahreïn: un religieux chiite jugé pour "blanchiment"

AFP
27/07/2016

Le procès d'un religieux chiite de haut rang accusé de "blanchiment" s'est ouvert mercredi à Bahreïn, plus d'un mois après le retrait de sa nationalité, a indiqué une source judiciaire à Manama.

Cheikh Issa Qassem est accusé d'avoir "collecté illégalement des fonds" et d'en avoir déposé "plus de 10 millions de dollars 9,1 millions d'euros sur un compte bancaire privé", a indiqué le procureur général, Haroun al-Zayani.

Cheikh Issa gardait en outre d'autres montants en liquide pour éviter les contrôles fiscaux, ajoute le procureur dans un communiqué reproduit par l'agence officielle BNA.
Il est accusé en plus d'avoir acheté des biens immobiliers et de les avoir enregistrés en son nom.
Deux de ses aides, cheikh Hussein Mahrous et Mirza al-Obaidli, sont également poursuivis dans la même affaire.

Les trois accusés ne sont pas apparus dans la salle de l'audience pour laquelle les autorités avaient pris des mesures de sécurité renforcées, selon des témoins.
La prochaine audience a été fixée au 14 août.

Cheikh Issa, 75 ans, chef spirituel de la majorité chiite et critique du pouvoir sunnite à Bahreïn, a été déchu le 20 juin de sa nationalité, le ministère de l'Intérieur l'accusant d'"encourager le confessionnalisme" et de "servir des intérêts étrangers", en allusion à l'Iran.
Des dizaines de ses partisans organisent depuis une veillée autour de sa résidence dans le village chiite de Diraz, encerclé par la police.

Le retrait de la nationalité de ce religieux avait été critiqué par les alliés occidentaux de Bahreïn, tout comme par l'Iran.

Bahreïn est le théâtre de troubles sporadiques depuis la répression d'un mouvement de contestation lancé en février 2011 dans la foulée du Printemps arabe.
Le principal groupe de l'opposition chiite, le mouvement Al-Wefaq, principal animateur de la contestation, a été dissous le 17 juillet par la justice.
Son chef, cheikh Ali Salmane, purge actuellement une lourde peine de prison pour complot contre le régime et incitation à la désobéissance.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué