Moyen Orient et Monde

Chronologie

OLJ
27/05/2016

1884 : début de la colonisation du Sahara occidental par l'Espagne. Par ordonnance royale, le gouvernement espagnol décide, cette même année, de placer ce territoire sous son protectorat. Il notifiera cette décision aux puissances européennes lors de la conférence de Berlin en janvier 1885.


1887 : les tribus locales entrées en résistance contre la colonisation reçoivent l'appui militaire du sultan marocain.


1912 : placé sous protectorat français, le Maroc cesse d'appuyer la résistance sahraouie. L'Espagne décide de changer le statut juridique de ses territoires. Avant 1912, le Sahara espagnol était une colonie, alors que la région de Tarfaya, un protectorat. Après cette date, ces deux territoires seront administrés ensemble.


1956 : le Maroc accède à l'indépendance. Et à partir de 1957, il entreprend de libérer les territoires du Sud sous l'emprise de l'Espagne, et notamment le Sahara occidental, mais cette tentative se solde par un échec en 1958.


1963 : la question du Sahara est inscrite sur la liste des territoires auxquels s'applique la déclaration sur l'octroi de l'indépendance aux pays et aux peuples coloniaux adoptée par l'Onu en 1960.


1973 : le mouvement armé de libération du Sahara occidental est créé, Front Polisario (Front populaire de libération de la Saguia El-Hamra et du Rio de Oro).


1974 : l'Assemblée générale de l'Onu demande à la Cour internationale de justice de rendre un avis consultatif.


1975 : la Cour internationale de justice rend un avis dans lequel elle déclare que le Sahara n'était pas une terra nullius au moment de la colonisation espagnole : « Le Sahara occidental était habité par des populations qui étaient organisées socialement et politiquement. » Elle en conclut « que les éléments et renseignements portés à sa connaissance n'établissent l'existence d'aucun lien de souveraineté territoriale entre le Sahara occidental, d'une part, le royaume du Maroc ou l'ensemble mauritanien, d'autre part ». Elle préconise l'application de la résolution 1514 sur le droit des peuples à l'autodétermination.


1975, 6 novembre : la monarchie marocaine organise la marche verte pour imposer sa souveraineté sur le Sahara occidental.


1975, 14 novembre : Rabat parvient à conclure avec l'Espagne les accords de Madrid, qui octroient l'administration conjointe de ce territoire au Maroc et à la Mauritanie.


1976 : dans un mémorandum envoyé au secrétaire général de l'Onu, l'Espagne annonçait qu'elle mettait définitivement fin à sa présence sur ce territoire.


1976, fin février : le Polisario déclare la naissance de la République arabe sahraouie démocratique (RASD). Le nouvel État est aussitôt reconnu par l'Algérie. La lutte armée menée par le Polisario s'intensifie.


1979 : suite à un coup d'État, la Mauritanie renonce à ses droits sur le Sahara (elle en contrôlait 20 %) et reconnaît le Polisario comme seul représentant du peuple sahraoui.


1980 : à partir de cette année, le Maroc érige un mur dit de défense de 2 700 km, divisant le Sahara occidental en deux, laissant aux Sahraouis le contrôle de 20 % du territoire.


1981 : 80 pays reconnaissent la République arabe sahraouie démocratique.


1982 : l'Organisation de l'unité africaine (OUA) accepte la RASD comme membre. Suite à cette décision, le Maroc quitte l'OUA en 1985.


1985 : la résolution 40/50 de l'Onu invite les parties en conflit à négocier et à mettre en œuvre les conditions d'un cessez-le-feu et les modalités d'organisation d'un référendum.


1988 : l'Onu propose un plan de paix accepté par le Maroc et le Polisario. Ce plan de paix recommande un cessez-le-feu et l'organisation d'un référendum.


1991 : un cessez-le-feu sous l'égide de l'Onu intervient entre le Maroc et le Polisario après plus de 15 ans de conflit armé.


2008 : le Conseil de sécurité des Nations unies adopte la résolution 1813 qui appelle le Maroc à organiser un référendum d'autodétermination du peuple sahraoui conformément à ses engagements pris en ce sens.

À la une

Retour à la page "Moyen Orient et Monde"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Soutenez notre indépendance!