Cinéma

« C’est fini, les faux dieux. Je suis là maintenant »

19/05/2016


« You are all my children, and you're lost because you follow blind leaders. No more false gods. I'm here now. »
En quelques mots, Apocalypse, également appelé Ra, Krishna, Yahweh ou, surtout, En-Sabah Nour, a écrit toute une Bible, tout un Coran, toute une Torah. « Vous êtes tous mes enfants et vous êtes perdus parce que vous suivez des leaders aveugles. C'est fini, les faux dieux. Je suis là maintenant. » Je suis Dieu. Et lumière. Et verbe et chair. Je suis l'aurore et le chemin. Les leaders ne voient plus et n'entendent plus; tout ce qu'ils disent ne vaut plus rien. Alors, je suis Dieu.
Apocalypse, c'est l'hyperméchant à l'hyperpouvoir ; l'epsilon de tous les X-Men. Le mutant des mutants – l'originel. Il est sans doute né des religions, il est devenu toutes les religions : il les a ingérées, digérées puis vomies en une seule. La sienne. Et tout ce que l'autre (c'est-à-dire les humains dans leur globalité, les non-mutants) a construit, cet autre haï à cause de toutes ses différences, Apocalypse veut le détruire. « And from the ashes of their world, we will build a better one. »
Et c'est là tout le problème. Naturellement, ce n'est qu'un (énième) film de superhéros, hollywoodien en diable, même si décliné à partir de ce somptueux Klondike qu'est l'univers Marvel... Mais la franchise X-Men a ceci de primordial qu'elle prend en charge la cytologie même du monde en général, du Proche-Orient en particulier. Qu'elle s'attaque aux maux de cette région originelle elle aussi : le fascisme (l'autre, ce qu'il est, sa façon de prier, de manger, d'aimer et de vivre, et toutes ses différences sont honnis), l'autocouronnement (qui en calife, qui en waliy el-faqih, qui en dictateur...) et l'obscurantisme (la religion dévoyée, dénaturée, évidée et utilisée pour anéantir).
Là où les X-Men font fort, c'est dans ce rejet catégorique du tout-blanc ou du tout-noir. Même Charles Xavier, le professeur X, qui prône l'entente cordiale entre humains et mutants, qui veut faire primer la science sur la foi aveugle et aveuglée, et la convivialité sur le fondamentalisme, a ses zones d'ombres. Même Magneto sait que sa souffrance, en l'état, est un crime et un suicide. Même Apocalypse a sa petite étincelle d'humanité.
Nous sommes tous des mutants (qui s'ignorent).

À la une

Retour à la page "Cinéma"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Au-delà d’Idleb...

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué