Dernières Infos

Yémen: 4 soldats tués dans un attentat suicide à Aden

AFP
17/04/2016

Quatre soldats yéménites ont été tués et deux blessés dimanche dans un attentat suicide contre un barrage près de l'aéroport international d'Aden, grande ville du sud du Yémen où des groupes jihadistes restent très actifs, selon une source de sécurité.

"Un kamikaze, au volant d'une voiture piégée, s'est fait exploser dimanche à l'aube en arrivant au niveau d'un poste de contrôle près de l'aéroport d'Aden", a déclaré à l'AFP la source de sécurité.
"Quatre soldats ont été tués et deux autres blessés", a ajouté cette source, sans être en mesure de dire qui pourrait être responsable de l'attaque.

Aden a été déclarée capitale "provisoire" du Yémen par le gouvernement du président Abd Rabbo Mansour Hadi depuis sa reprise l'été dernier aux rebelles chiites houthis qui contrôlent la capitale Sanaa.
La ville est le théâtre de violences revendiquées ou attribuées aux groupes jihadistes el-Qaëda ou Etat islamique (EI), fortement présents dans le sud et qui s'en prennent régulièrement aux forces de sécurité.
Vendredi, un attentat à la voiture piégée a été perpétré près d'un bâtiment du ministère des Affaires étrangères à Al-Mansourah, un quartier du centre d'Aden. Cet attentat, qui n'a pas fait de victime selon des sources de sécurité, a été revendiqué par l'EI.

Dans la province voisine d'Abyane, cinq membres présumés d'el-Qaëda ont été tués samedi soir à Jaar lors de raids aériens de la coalition militaire arabe qui opère au Yémen en soutien au gouvernement Hadi, selon des sources de sécurité.
Les raids ont visé deux véhicules transportant des combattants présumés d'el-Qaëda, tuant cinq d'entre eux, ont indiqué ces sources, ajoutant que l'aviation de la coalition avait mené des raids simultanés contre des positions du réseau jihadiste à Zinjibar, chef-lieu d'Abyane, sans fournir de bilan.

Les forces yéménites, soutenues par la coalition, ont multiplié les opérations anti-jihadistes dans le sud. Vendredi, des combattants d'el-Qaëda ont été chassées de Houta, capitale de la province de Lahj, limitrophe d'Aden, au terme d'une opération menée par des militaires et des policiers yéménites.
Les jihadistes d'el-Qaëda et ceux de l'EI ont profité du chaos consécutif à la guerre entre les loyalistes et les rebelles pour multiplier leurs actions et consolider leurs positions dans le sud et le sud-est du Yémen.

Dans le nord du pays, neuf soldats ont été tués dimanche dans des combats contre des rebelles houthis dans la région de Nahm, au nord-est de Sanaa, selon des sources militaires.
Les combats se poursuivent sans répit autour de Nahm, malgré une trêve entrée en vigueur au Yémen le 10 avril à minuit pour préparer un nouveau round de pourparlers de paix interyéménites, ont ajouté ces sources.
Malgré les violations quotidiennes de la trêve, les pourparlers de paix doivent démarrer lundi au Koweït sous l'égide de l'Onu.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Les menaces israéliennes contre le Liban et le test de Gaza

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué