Rechercher
Rechercher

Sommet

L’OCI condamne l’« ingérence » de l’Iran dans les États de la région

Rohani n'a pas participé à la réunion de clôture pour protester contre la déclaration finale.

Le président turc, Recep Tayyip Erdogan (centre), lors de la cérémonie de clôture du 13e sommet de l’Organisation de la coopération islamique (OCI), qui s’est tenue, hier, à Istanbul. Kayhan Ozer/AFP

L'Organisation de la coopération islamique (OCI) a condamné le « soutien continu de l'Iran au terrorisme » et le Hezbollah pour les actes terroristes qu'il a perpétrés, dans un communiqué publié hier à l'issue de son 13e sommet à Istanbul, auquel une trentaine de chefs d'État ont participé.
« La conférence a déploré l'ingérence de l'Iran dans les affaires intérieures des États de la région et des autres États membres, y compris à Bahreïn, au Yémen, en Syrie et en Somalie, et a dénoncé son soutien continu au terrorisme », indique le texte.
Le communiqué insiste également sur la nécessité de « relations de coopération » entre l'Iran et les autres pays musulmans, notamment en évitant la menace et l'usage de la force.
Les représentants de 56 pays ont participé jeudi et hier au sommet de l'OCI, dont le roi Salmane d'Arabie saoudite et le président iranien Hassan Rohani, en crise ouverte depuis le saccage en janvier de représentations diplomatiques saoudiennes en Iran après l'exécution d'un clerc chiite par Riyad.
M. Rohani et la délégation qui l'accompagne n'ont pas participé à la réunion de clôture du sommet pour protester contre ces mises en cause, ont rapporté les médias iraniens. Le président iranien avait invité les participants à s'abstenir d'envoyer un message de division.
Le président iranien devrait effectuer aujourd'hui une visite officielle à Ankara, où il sera reçu par le président Recep Tayyip Erdogan, a annoncé la présidence turque. La Turquie s'est rapprochée ces dernières semaines de l'Arabie saoudite, mais développe en parallèle ses relations économiques avec l'Iran.
La Turquie, qui a pris la présidence de l'OCI pour trois ans, et l'Arabie saoudite s'opposent au président syrien Bachar el-Assad, soutenu par Téhéran. L'Iran chiite est également allié avec les rebelles houthis au Yémen, qui combattent les forces du président Abd Rabbo Mansour Hadi, appuyé par Riyad.
Le sommet de l'OCI s'est déroulé sous haute sécurité dans le centre d'Istanbul, quadrillé par plus de 5 000 policiers spécialement mobilisés et survolé par des hélicoptères. La Turquie vit depuis plusieurs mois en état d'alerte renforcée en raison d'une série d'attentats attribués à l'EI ou liés à la reprise du conflit kurde.
Dans son discours de clôture du sommet, le président turc Recep Tayyip Erdogan a exhorté le monde musulman à combattre ensemble les « trois fléaux » qui le minent : « Le confessionnalisme, le racisme et le terrorisme. »
Il a en outre plaidé en faveur de la réconciliation et a appelé les pays participant à surmonter leurs divisions. « Nous sommes musulmans et nous ne permettrons pas que l'islam soit divisé », a-t-il déclaré.

Appui à l'Azerbaïdjan
L'OCI réitère dans son communiqué « sa position de principe contre le terrorisme sous toutes ses formes et manifestations, quels qu'en soient les motivations ou alibis, les justifications et les sources ».
L'OCI a également condamné « l'agression de la République d'Arménie contre la République d'Azerbaïdjan (...) » et appelé « au retrait immédiat, complet et inconditionnel des forces armées de la République d'Arménie de la région du Haut-Karabakh et des autres territoires occupés de la République d'Azerbaïdjan ».
(Source : AFP)


L'Organisation de la coopération islamique (OCI) a condamné le « soutien continu de l'Iran au terrorisme » et le Hezbollah pour les actes terroristes qu'il a perpétrés, dans un communiqué publié hier...

commentaires (2)

IL NE RESTE QUE LA CONDAMNATION DE L,ONU ! ET LES SANCTIONS REVIENDRAIENT...

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

20 h 05, le 16 avril 2016

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • IL NE RESTE QUE LA CONDAMNATION DE L,ONU ! ET LES SANCTIONS REVIENDRAIENT...

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    20 h 05, le 16 avril 2016

  • ça va mal.

    PPZZ58

    16 h 49, le 16 avril 2016