Rechercher
Rechercher

Culture - Gainsbourg... Forever / Les chairs de sa chair

Allons enfants de la fratrie...

Charlotte. Lulu. Natacha. Et Paul. La première est mondialement célèbre, le deuxième a une relation compliquée avec son statut. Les deux derniers sont totalement inconnus du grand public. Ce sont les 4 enfants (naturels) de Serge Gainsbourg.

Charlotte Gainsbourg rafle le César du meilleur espoir féminin pour son rôle dans « L’Effrontée », en 1986. Photo AFP

À la mort de Serge Gainsbourg, sa fille Charlotte a racheté à ses 3 frères et sœurs leurs parts du légendaire hôtel particulier de la rue de
Verneuil.
Trois frères et sœurs ? Oui : Charlotte et Lulu, les deux enfants les plus jeunes et les plus médiatisés, ont un frère et une sœur, nés d'un second mariage tumultueux de Gainsbourg avec Françoise-Antoinette Pancrazzi, dite Béatrice. Natacha et Paul (appelé aussi Vania) sont venus au monde respectivement en 1964 en 1967 et n'ont ni voulu ni connu la médiatisation de leurs cadets. Aucune information ou photos ne circulent sur eux, leur intimité sera donc respectée dans ces colonnes.
Charlotte Gainsbourg est celle qui a le mieux géré sa double ascendance (sa mère Jane Birkin est aussi une artiste accomplie et la meilleure représentante du français parlé avec accent anglais). Elle s'est construite une carrière bien à part, multipliant des choix artistiques radicaux et courageux, s'est bâti un univers personnel fort, et fait a présent office de chef de famille, organisant régulièrement des réunions et prenant entièrement en charge la gestion du monument de la rue de Verneuil. Artiste multiforme, elle réussit au cinéma (là où son père est loin d'avoir connu le même succès) et en tant qu'interprète. Elle est par ailleurs l'égérie de nombreuses marques.
Lucien, dit Lulu, né de l'union de Gainsbourg avec la chanteuse et mannequin Bambou, a fait sa première apparition publique à l'âge de deux ans. C'était en 1988 : son père le fait monter sur la scène du Zénith au cours de ce qui sera sa dernière tournée en public. Depuis, Lulu n'a de cesse de se perfectionner au piano et au solfège dans les meilleures écoles du monde comme la Berklee College of Music de Boston, ou le Conservatoire de musique de Londres. Ses premières tentatives artistiques sont souvent des hommages ou des interprétations d'œuvres du paternel comme l'album de 2011, From Gainsbourg to Lulu, une compilation de morceaux gainsbourgiens, joués par lui, mais interprétés par un impressionnant panel de stars dont le couple Paradis/Depp, Marianne Faithfull, Mathieu Chedid ou encore Iggy Pop. Son premier et pour l'instant unique album de chansons originales, appelé Lady Luck, ne rencontre pas le succès lors de sa sortie en 2015. Lulu a cependant hérité de son père un excellent goût en matière de femmes, ayant interprété des duos avec Scarlett Johansson, Anne Hathaway ou encore Ara Starck, qui n'est pas l'héroïne de la série Game of Thrones, mais la fille du célébrissime designer français Philippe Starck. Comme de nombreux fils de, et contrairement à son aînée, le choix de poursuivre sa destinée dans l'art (si bien maîtrisé par son géniteur) se révèle pour l'instant quelque peu difficile. Il est toujours compliqué d'être à la fois « fils de » et héritier des talents de son père.

À la mort de Serge Gainsbourg, sa fille Charlotte a racheté à ses 3 frères et sœurs leurs parts du légendaire hôtel particulier de la rue deVerneuil.Trois frères et sœurs ? Oui : Charlotte et Lulu, les deux enfants les plus jeunes et les plus médiatisés, ont un frère et une sœur, nés d'un second mariage tumultueux de Gainsbourg avec Françoise-Antoinette Pancrazzi, dite Béatrice....

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut