Dernières Infos

Yémen: un religieux salafiste tué à Aden

AFP
28/02/2016

Un religieux salafiste yéménite, cheikh Abderrahman al-Adani, a été tué dimanche à Aden, la grande ville du Sud, théâtre de violences attribuées à des jihadistes, selon un responsable des services de sécurité.

Cheikh Adnani, président du centre al-Afiouch, une école coranique fréquentée par des étudiants yéménites et étrangers, a été la cible de tirs d'hommes armés circulant en voiture à sa sortie de sa maison dans la nord de la ville d'Aden, a précisé la même source. Blessé, l'homme est décédé à l'hôpital où il a été transporté, selon cette source.

Cheikh Adnani était "connu pour son opposition à la violence et au terrorisme", a indiqué un spécialiste des affaires des groupes islamistes au Yémen, Zeid al-Sallami, ajoutant que les commanditaires de son meurtre cherchaient à "pousser les salafistes modérés vers la violence". Les attaques armées et les attentats, qui se sont multipliés ces derniers mois à Aden et dans le sud du Yémen, ont visé jusqu'ici des cadres de l'armée et des forces de sécurité.

Ces attaques ont été revendiquées ou attribuées à des jihadistes d'el-Qaëda et du groupe Etat islamique (EI), qui ont profité de l'effondrement de l'Etat pour renforcer leur présence dans les provinces du Sud.
Aden, deuxième ville du Yémen, a été déclarée en 2015 "capitale provisoire" du Yémen par le gouvernement reconnu par la communauté internationale, alors que des rebelles chiites Houthis contrôlent la capitale Sanaa et une bonne partie du nord du pays.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué