X

Liban

Geagea soutient la candidature de Aoun sur base d’un accord en dix points

Présidentielle
19/01/2016

C'est avec une tempête en toile de fond que Samir Geagea a officiellement annoncé hier son appui à la candidature de Michel Aoun à la présidence de la République. Même la nature a voulu se joindre à cette annonce, redoutée et attendue à la fois et qui constitue un précédent dans les relations entre le chef des Forces libanaises et celui du bloc du Changement et de la Réforme.

L'après-midi d'hier aura été longue en pourparlers à Meerab. Samir Geagea s'est d'abord réuni avec le chef du Courant patriotique libre, Gebran Bassil, le député du CPL Ibrahim Kanaan, et le responsable de la communication au sein des FL Melhem Riachi, en présence de la députée de Bécharré Sethrida Geagea. Peu de temps après, le vice-président des FL, le député Georges Adwan, s'est joint au meeting qui se déroulait à huis clos. De son côté, le général Aoun s'est rendu à Bkerké en fin d'après-midi avant de rejoindre Meerab vers 18h30.


(Lire aussi : Aoun chez Raï : « Nous venons annoncer une bonne nouvelle »)

 

Incompréhension et supputations
À Meerab, les supputations et analyses des journalistes allaient bon train en attendant l'arrivée du général et l'annonce « historique » de M. Geagea. Tous se demandaient ce qui a bien pu pousser le chef des FL à prendre une telle décision. Presque tout le monde est persuadé qu'il n'y aura pas d'élections lors de la séance du 8 février et que Saad Hariri continuera à soutenir la candidature de Sleiman Frangié.

Finalement, l'annonce se fait vers 19h. Le tout FL est là, aux côtés de grandes figures du 14 Mars – tels les anciens ministres Ibrahim Najjar et Salim Wardy ou le député Antoine Zahra – pour écouter Samir Geagea prononcer les mots magiques. MM. Geagea et Aoun entrent dans la salle sous les applaudissements. L'ambiance est détendue et Gebran Bassil affiche un sourire radieux. Sethrida Geagea rayonne en blanc. M. Geagea s'adonne même à quelques plaisanteries en lisant son discours, notamment à l'adresse de M. Bassil lorsqu'il évoque « la nécessité de respecter les décisions internationales et les pactes de l'Onu et de la Ligue arabe ». Même le général Aoun a un geste de la main en direction de M. Bassil à la lecture de cette phrase.


 (Lire aussi : Geagea : Nous étions à deux doigts du gouffre, une opération de sauvetage s'imposait)


L'appui de M. Geagea au chef du bloc du Changement et de la Réforme s'articule principalement autour de la réaffirmation de l'accord en dix points conclu en juin 2015 entre les deux formations (le document d'entente). Cet accord a été l'aboutissement d'une longue série de réunions et de discussions entre les deux partis, couronnées par une réunion, en juin 2015, entre les deux leaders, la première en dix ans. Ce document stipule, entre autres, « l'appui à l'armée libanaise et l'instauration de la seule autorité de l'État sur tout le territoire » et « l'interdiction d'utiliser le Liban comme point de départ des armes et des combattants ». Il insiste également sur « la nécessité de la mise en place d'une politique étrangère indépendante qui garantirait le bien du pays ». Des affirmations qui remettent en cause certaines positions prises dernièrement par le Hezbollah, principal allié du CPL au sein du 8 Mars, notamment en ce qui concerne les relations avec l'Arabie saoudite et l'engagement en Syrie aux côtés du régime de Bachar el-Assad.

Une redéfinition des alliances
Il va sans dire que tout le Liban est en état de choc en quelque sorte. Personne ne s'attendait à ce que Samir Geagea appuie la candidature du général et renonce par là même à sa propre candidature. Une attitude qualifiée par Sethrida Geagea de quasi chevaleresque. « Je suis fière de Samir Geagea. Il a laissé tomber le Moi pour le bien du Liban. Il a mis son ego de côté afin de pallier à la vacance présidentielle », a-t-elle dit à l'issue de l'annonce. Faisant allusion aux différends qui ont opposé Samir Geagea et Michel Aoun durant la guerre civile, Mme Geagea a ajouté : « Je suis fière d'appartenir aux FL, à cause de leur sagesse et malgré les douleurs de la guerre. Ils ont réussi à tourner la page et aller de l'avant, pour le bien du Liban. »


 (Lire aussi : Sethrida Geagea : Une journée historique)


Mais si cette annonce se veut être une solution à la vacance présidentielle, elle ne fait que poser de nouvelles questions puisqu'elle remet en cause les alliances déjà établies. Certes, deux grands pôles chrétiens s'allient, mais qu'en est-il des Kataëb ? Ces derniers continuent de refuser la candidature de Michel Aoun et ont leur propre candidat, l'ancien président Amine Gemayel. On pourrait également se poser des questions sur l'attitude qu'adoptera le courant du Futur dans les jours à venir. Saad Hariri laissera-t-il tomber son appui à Sleiman Frangié, sachant que le chef des Marada a annoncé hier soir qu'il maintenait sa candidature à la présidentielle ? Et le Hezbollah dans tout ça ? Il est certes, jusqu'à présent, l'allié indéfectible de M. Aoun mais sera-t-il d'accord avec les clauses de l'accord de juin 2015 ? Selon la chaîne MTV, certains proches du Hezbollah estiment que « l'annonce du chef des FL implique une redistribution des cartes qui pourrait ramener les choses au point de départ ».


(Lire aussi : Aoun à l'Usek : Notre présent et notre passé sont funestes. Ne regardons pas en arrière)


Conscient que son annonce ne ferait sans doute pas l'unanimité, M. Geagea a tenu à inviter les forces du 14 Mars à soutenir la candidature de M. Aoun. Mais répondront-elles à l'appel ? « J'invite nos alliés du 14 Mars et de la révolution du Cèdre à appuyer la candidature du général. J'invite également tous les partis indépendants à soutenir cette candidature afin de sortir de la situation de scission dans laquelle nous sommes », a-t-il dit. M. Geagea a en outre tenu à préciser que son appui au chef du bloc du Changement et de la Réforme « ne vient pas en réaction (à l'appui de Saad Hariri à Sleiman Frangié). Il se base sur les principes pour lesquels les jeunes des FL, du CPL et des partis libanais libres se sont battus face à la tutelle syrienne ».

Comme on pouvait s'y attendre, les réactions sur les réseaux sociaux n'ont pas tardé à se manifester, la plupart des gens se demandant comment ces ennemis jurés sont apparus aujourd'hui tous souriants devant les caméras. Les commentaires indignés et parfois même moqueurs sur cette alliance inattendue ont rempli la toile, ainsi que des montages photographiques railleurs.

Reste à savoir si la 35e séance pour la présidentielle verra l'élection d'un président et si ce dernier sera Michel Aoun. Car il va sans dire que l'appui des FL ne garantit pas nécessairement l'élection du général et que seul le vote permettra de le dire. Maintenant que les FL ont pris cette décision, le Hezbollah continuera-t-il à boycotter la présidentielle ? L'Iran donnera-t-il son feu vert ? Seuls les jours à venir nous le diront.

 

Lire aussi
L'alliance Aoun-Geagea suscite à la fois exaltation et craintes

Le soutien de Geagea à Aoun, un pas de plus vers un président consensuel ?, l’éclairage de Philippe Abi-Akl

Les élections de dimanche : le CPL a ouvert la voie, le décryptage de Scarlett Haddad

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Bery tus

concernant le future ne vous en faites pas ... Achraf Rifi comprend l'action de geagea .. siniora est d'accords reste a convaincre les bases !!

mais je suis sure qu'il ne sera pas president si facilement et la surprise viendra des alliees de michel aoun et non de geagea !!

et le temps nous le demontrera deja le parlement ne s reunira pas le 8 comme prevue et RAAD a deja expliquer que cette annonce redistribue les cartes et nous renvoie a la case 0 ... je vous demande ce que cela veut dire !!!!!!

comme on dit lha2 el kezeb 3a beb daro !!

Gebran Eid

LE GESTE DE GEAGEA A LAISSÉ ÉTERNELLEMENT HARIRI SE BALADER CHEZ LUI EN ARABIE SAOUDITE. EST CE ACHRAF RIFI VA FAIRE QUELQUE CHOSE ? IL VA LACHER GEAGEA OU BIEN LUI DONNE RAISON ? . LUI AUSSI A RECU UN BEAU COUTEAU DANS LE DOS. HARIRI EST DEVENU UN SPÉCIALISTE DANS LA MATIÈRE. SINIORA A REÇU AUSSI UN, MAIS N'A PAS EU BEAUCOUP DE MAL ON DIRAIT !. ON ATTEND

Henrik Yowakim

Geagea soutient la candidature de Aoun sur base d’un accord en dix points

YELLI BIJARRIB AL MEJARRAB
KEEN AKLOUU SUREMENT M.....EERAB

Henrik Yowakim

Geagea soutient la candidature de Aoun sur base d’un accord en dix points.....M. Geagea s'adonne même à quelques plaisanteries en lisant son discours, notamment à l'adresse de M. Bassil lorsqu'il évoque « la nécessité de respecter les décisions internationales et les pactes de l'Onu et de la Ligue arabe ».

LE "GENERAL" RESPECTERA SUREMENT TOUS LES POINTS DE L'ACCORD.
EXACTEMENET TOUT COMME SON GENDRE GATEE LE SINISTRE DES AE RESPECTE LES DECISIONS INTERNATIONALES,LES PACTES DE L'ONU ET DE LA LIGUE ARABE.

SACREE GEAGEA.ET ASSEZ PLAISANTEE SUR LE DOS DES LIBANAIS.

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

Bienheureux, les "imbéciles heureux" !

Dounia Mansour Abdelnour

Le revirement de M. Geagea est honorable dans le sens que cet homme a placé l'intérêt national avant son intérêt personnel. Seule l'union des partis chrétiens pourra sauver cette minorité en perdition. Nous espérons que les autres se rallieront vite à eux. Et l'heure est venue du test du Hezbollah qui soutenait Aoun lorsqu'il n'avait aucune chance. Le soutiendra-t-il à présent ? Ou se servira-t-il de prétextes factices pour se dérober? Voyons voir.

BOSS QUI BOSSE

On devra remercier en 1er chef Samir Gaegeaber , pour ma part il vient de m'en boucher un coin.

Il a l'étoffe d'un futur présidentiable à cause du respect de la hiérarchie et même si ce ne sera pas lui le président,geageaber à fait ce qu'il fallait pour prouver son attachement au Liban résistant tournant le dos aux alliances désuètes du passé.

Maintenant que le FL a rejoint l'alliance du CPL/HEZB RÉSISTANT à 3 partis les plus puissants du pays ILS POURRONT FAIRE PRENDRE AU PAYS LA DIRECTION QU'IL FAUDRA POUR UNE INDÉPENDANCE PLUS MARQUÉE SUR LE PLAN INTERNATIONALE.

Je laisse aux hyènes mauvaises perdantes la responsabilité de leur aboiement, la caravane du CPL /FL/HEZB RÉSISTANT PASSERA.

M.V.

Ne rêvons ...si se rapprochement spectaculaire a pu se concrétiser ...c'est que les feux verts ....furent déjà allumé...

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

IL A MAGISTRALEMENT ENLEVE LA CARTE DES MAINS DU HEZBOLLAH... ET L,A MISE DANS LES MAINS CHRETIENNES TOUT EN GARANTISSANT LES POSITIONS ET LES CONDITIONS DU PEUPLE LIBANAIS... ET VIVA LE HAKIM ! ET VIVA LE GENERAL ! ET LA REGLE DU JEU QUI DIT : RIRONT TOUJOURS BIEN ET FORT QUI RIRONT LES DERNIERS... S,APPLIQUE TOUT AUSSI ICI !!! MEME SI LE GMA SERAIT BOYCOTTE PAR SES EX PARTENAIRES... AUX ORDRES PERC(S)ES ET QUI VONT SE REVELER SANS CESSE... IL SUFFIT QUE LES COUPS DE HARIRI ET DU HAKIM ONT PULVERISE LA COLLE CONTRE NATURE HUITISTE...

Bery tus

donc enfin de compte tout ca pour dire que RIEN NE SATISFERA LE LIBANAIS LAMBDA !!! dommage de passer aussi près et en meme temps de le repousser aussi loin...

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants