X

L'Orient-Le Jour au Salon du livre francophone de Beyrouth 2015

L'Etat, le mouvement civil et la violence

Conférence

Le 28 octobre à 18h, salle de conférence 1.

OLJ
21/10/2015

 

Ancien ministre de l'Intérieur, avocat à la cour et rapporteur du comité législatif de l'ordre des avocats de Beyrouth, Ziyad Baroud est conférencier à l'Université Saint-Joseph et conseiller auprès du Pnud et de plusieurs organismes internationaux au Liban.

 

 

Avocat au Barreau de Beyrouth, professeur à la Faculté de Droit de l'Université Saint-Joseph, Hassan Tabet Rifaat fut conseiller d'État, Directeur général du ministère de la Justice, Commissaire du gouvernement auprès de Télé-Liban et président de l'Inspection centrale.

  

Psychanalyste et chef du service de psychiatrie et de psychothérapie institutionnelle qu'il a fondé en 2006 à l'hôpital Mont-Liban, Chawki Azouri est l'auteur de J'ai réussi là où le paranoïaque échoue et La Psychanalyse à l'écoute de l'inconscient.

 

 

Membre à titre personnel du mouvement « Vous puez ! » (Tol3et re7etkoum), Wadih el-Asmar est le secrétaire général du Centre libanais des droits humains (CLDH).

 

 

Michel Touma est rédacteur en chef de L'Orient-Le Jour, chargé de cours à l'université Saint-Joseph.

 

 

À la une

Retour au dossier "L'Orient-Le Jour au Salon du livre francophone de Beyrouth 2015"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué