Rechercher
Rechercher

Liban

« Nous descendrons demain dans la rue pour revendiquer l’élection d’un président », souligne le « Front civil »

Dans le cadre des préparatifs du rassemblement prévu demain, mercredi, parallèlement à la séance de dialogue convoquée par Nabih Berry, le « Front civil » a tenu hier une réunion de coordination en présence des représentants de plusieurs associations en vue d'unifier les buts et les revendications du mouvement de protestation.
Selon le chef du « Front civil », Antoine Karim, « nous descendrons dans la rue mercredi (demain) pour la première fois, car la cause est désormais nationale, ce qui suppose davantage d'organisation pour éviter l'anarchie et le chaos ».
« Nous descendons dans la rue pour revendiquer l'élection d'un président de la République, l'application de la Constitution et le respect des délais constitutionnels », a-t-il dit, dans une interview à l'agence al-Markaziya, avant de poursuivre : « La solution commence par l'élection présidentielle et la mise au point d'une nouvelle loi électorale. »
Antoine Karim a également souligné « la nécessité de représenter le mouvement civil au Parlement comme au gouvernement, d'où la nécessité de nous organiser ». « Le Front civil communique donc avec les autres groupements pour unifier nos efforts car notre but est national », a-t-ajouté.
Par ailleurs, le collectif « Nous réclamons des comptes » a appelé les Libanais à manifester devant le siège d'Électricité du Liban, aujourd'hui, à 18 heures.
Les activistes ont en outre réclamé l'adoption d'une « loi électorale sur base de la proportionnelle en dehors du cadre confessionnel ». « Nous voulons édifier un État sur des bases saines, et cela ne peut se faire qu'à travers une loi électorale basée sur la proportionnelle », assure le collectif dans un communiqué.
« Où était la justice pendant tout ce temps ? Pourquoi la justice n'a pas fait son devoir et protégé l'argent du peuple dans l'affaire des déchets »? a demandé le collectif qui a appelé à « l'ouverture d'une enquête sur la corruption dans l'affaire des déchets ».

Dans le cadre des préparatifs du rassemblement prévu demain, mercredi, parallèlement à la séance de dialogue convoquée par Nabih Berry, le « Front civil » a tenu hier une réunion de coordination en présence des représentants de plusieurs associations en vue d'unifier les buts et les revendications du mouvement de protestation.Selon le chef du « Front civil », Antoine Karim,...
commentaires (6)

bon alors maintenant de tout cœur avec le FRONT CIVIL allez y les gars foncez !!

Bery tus

22 h 22, le 08 septembre 2015

Tous les commentaires

Commentaires (6)

  • bon alors maintenant de tout cœur avec le FRONT CIVIL allez y les gars foncez !!

    Bery tus

    22 h 22, le 08 septembre 2015

  • Bravo ! Fonce, "Civil Front" !

    ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

    10 h 21, le 08 septembre 2015

  • POUR LA PREMIÈRE FOIS JE LIS UNE REVENDICATION JUSTE... JE PARLE DE CELLE DU FRONT CIVIL... ESPÉRONS QUE DES MANIPULÉS NE S'Y GLISSENT PAS POUR FAIRE DÉRAPER LA MANIFESTATION CIVILE ET PACIFIQUE ! QUAND AU JUGEMENT RÉCLAMÉ PAR LES "ÉRIGÉS JUGES" DE "NOUS RÉCLAMONS DES COMPTES" ILS FERAIENT BIEN DE COMMENCER PAR L'ÉLECTRICITÉ... BON DÉBUT... ET BIEN AVANT AUSSI... POUR QUE LEUR ACTION AIT DU POIDS... QUAND À L'ÉLECTION D'UN PRÉSIDENT QU'ILS SACHENT QUE SEULE LA VOIE CONSTITUTIONELLE EST LÉGALE ET DÉMOCRATIQUE... ET QU'ILS STOPPENT LES INEPTIES !!!

    LA LIBRE EXPRESSION PARLE AU PEUPLE.

    10 h 06, le 08 septembre 2015

  • Inshallah!!!

    Nadine Naccache

    09 h 56, le 08 septembre 2015

  • Réclamer en premier l'élection d'un président: parfait! Ensuite une nouvelle loi électorale: excellent! Mais pourquoi celle-ci devrait-elle être basée sur la proportionnelle? Ce mode de scrutin ne risque-t-il pas de barrer la route aux candidats indépendants et donc de contribuer à perpétuer la classe politique actuelle? Exactement le contraire de ce qui est réclamé.

    Yves Prevost

    06 h 51, le 08 septembre 2015

  • "Election d'un président de la République, application de la Constitution et respect des délais constitutionnels". Voilà l'objectif vital, salutaire et indispensable autour duquel les divers collectifs de la société civle devraient s'unir et unifier leur lutte.

    Halim Abou Chacra

    05 h 42, le 08 septembre 2015

Retour en haut