Rechercher
Rechercher

Moyen Orient et Monde - Syrie

Des roquettes explosent au cœur du fief alaouite

Les États-Unis ont utilisé pour la première fois mercredi une base turque pour envoyer des avions bombarder les positions de l'EI.

La cité portuaire de Lattaquié a été la cible de tirs de roquettes, hier, rapporte Sana. Archives AFP

Au moins deux personnes ont été tuées et 14 blessées hier dans un tir de roquette des rebelles sur la ville balnéaire de Lattaquié, fief de la communauté alaouite dans l'ouest de la Syrie, dont Bachar el-Assad est issu, a indiqué une ONG.
L'agence officielle Sana avait rapporté plutôt que « plusieurs personnes avaient été blessées hier matin dans la chute de roquettes », un fait rare dans cette province bastion du régime Assad. La ville portuaire avait été jusqu'à présent relativement épargnée par les combats, et de nombreux déplacés y ont trouvé refuge.
Selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), les rebelles positionnés aux alentours de la ville éponyme de la province ont tiré des roquettes en direction du centre de la cité et le long du front de mer. « Au moins deux personnes ont été tuées et 14 blessées lorsque les roquettes sont tombées sur la rue du 8 Mars, à côté des bâtiments de Dar el-Ifta' (autorité religieuse) », a précisé le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane.
Les factions rebelles – en majorité issues de groupes islamistes – ont pris des positions surplombant la ville et lancé des roquettes avant de se retirer dans les zones qu'elles contrôlent, selon M. Abdel Rahmane.
La télévision d'État al-Akhbariya a pour sa part diffusé des images de voiture en feu, indiquant qu'il s'agissait du lieu de l'attaque. Une épaisse fumée noire se dégage des véhicules carbonisés, un camion de pompiers dévale la rue, pendant que les passants fuient hâtivement les lieux.
Le 25 mai, quatre personnes avaient été tuées dans une explosion à Lattaquié, dont certaines sources attribuaient l'origine à un tir de roquette des rebelles.
L'Armée de la conquête, une coalition de groupes rebelles comprenant la branche syrienne d'el-Qaëda, combat des forces prorégime dans la région de Sahl el-Ghab, une plaine stratégique qui commande l'accès à la province de Lattaquié. Les rebelles sont actuellement à 2 km d'un centre d'opérations militaires vital à Jourine, un village perché sur une hauteur. Si ce poste tombait, cela mettrait Lattaquié à la portée des insurgés.
Parallèlement, les États-Unis ont utilisé pour la première fois mercredi une base turque pour envoyer des avions bombarder les positions du groupe jihadiste État islamique (EI) en Syrie. « Aujourd'hui, les États-Unis ont commencé des missions avec pilote contre l'EI depuis la base aérienne d'Incirlik, en Turquie. Des frappes ont été menées », a déclaré la commandante Elissa Smith, porte-parole du Pentagone. Selon elle, ces missions font suite au feu vert donné en juillet par Ankara aux Américains pour utiliser cette base du sud du pays pour mener l'offensive contre l'EI en Syrie. Jusqu'à présent, la coalition menée par les Américains n'avait utilisé la base turque d'Incirlik que pour envoyer des drones en Syrie tandis que ses avions de chasse s'élançaient de porte-avions ou d'autres sites militaires dans la région. Membre de l'Otan, la Turquie avait jusqu'à récemment refusé de participer aux opérations de la coalition contre l'EI, de peur de favoriser l'action des Kurdes de Syrie combattant sur le terrain les jihadistes à proximité de sa frontière. Mais l'attentat survenu le 20 juillet à Suruç (Sud), qui a fait 32 morts et attribué à l'EI, a changé la donne et contraint Ankara à effectuer un tournant stratégique.
(Source : AFP)

Au moins deux personnes ont été tuées et 14 blessées hier dans un tir de roquette des rebelles sur la ville balnéaire de Lattaquié, fief de la communauté alaouite dans l'ouest de la Syrie, dont Bachar el-Assad est issu, a indiqué une ONG.L'agence officielle Sana avait rapporté plutôt que « plusieurs personnes avaient été blessées hier matin dans la chute de roquettes », un fait...
commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut