Rechercher
Rechercher

Moyen Orient et Monde

Les deux principales branches de l’opposition syrienne s’accordent pour réclamer le départ d’Assad

Les deux principaux groupes de l'opposition syrienne se sont mis d'accord hier sur la nécessité du départ du président Bachar el-Assad en cas de règlement du conflit en Syrie. La paix « peut être atteinte à travers un processus politique entrepris par les Syriens eux-mêmes, sous les auspices de l'Onu », selon un communiqué conjoint de la Coalition de l'opposition (CNS), en exil, et du Comité de coordination nationale pour les forces du changement démocratique (CCND), le principal bloc de l'opposition syrienne toléré par le régime Assad, à l'issue d'une réunion à Bruxelles. Une telle solution impliquerait « un changement fondamental et complet du régime politique actuel, y compris de son chef (Bachar el-Assad) et de tous ses dirigeants, piliers et agences de sécurité », affirme la plate-forme commune publiée par les deux organisations. Jusqu'à présent, ces dernières différaient sur le maintien au pouvoir ou non du président Assad. Lors de leur rencontre, la Coalition et le CCND sont « convenus d'une feuille de route pour sauver la Syrie, incluant les principes de base d'un règlement politique qui devront être adoptés par leurs organes respectifs compétents », précise le communiqué.


Les deux principaux groupes de l'opposition syrienne se sont mis d'accord hier sur la nécessité du départ du président Bachar el-Assad en cas de règlement du conflit en Syrie. La paix « peut être atteinte à travers un processus politique entrepris par les Syriens eux-mêmes, sous les auspices de l'Onu », selon un communiqué conjoint de la Coalition de l'opposition (CNS), en exil, et...

commentaires (2)

Y A TROP DE CHEMIN À PARCOURIR ENCORE...

CENSURE GRAND PROBLEME POUR REABONNEMENT + SOUTIEN

12 h 27, le 25 juillet 2015

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • Y A TROP DE CHEMIN À PARCOURIR ENCORE...

    CENSURE GRAND PROBLEME POUR REABONNEMENT + SOUTIEN

    12 h 27, le 25 juillet 2015

  • Les deux oppositions syriennes, CNS et CCND, s'entendent enfin sur une feuille de route, "pour sauver la Syrie" ? Trop tard et Inutile maintenant. Elles ont laissé le petit Hitler de Damas rendre le salut de la Syrie littéralement impossible. Alors qu'elles restent dans leur confort.

    Halim Abou Chacra

    05 h 41, le 25 juillet 2015

Retour en haut